Croisement Kasa-vubu – Victoire: Quand l’OVD cure les caniveaux et entasse les immondices sur la chaussée!

par -
0 764
Une vue de la boue crachée par les caniveaux non curés à Kinshasa. Ph.Jean Pierre Kayembe
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Office des Voiries et Drainage (OVD) procède, depuis quelques mois, aux travaux de curage des caniveaux de certaines artères de la ville province de Kinshasa. Ces travaux ont déjà été effectués dans quelques routes principales telles que le boulevard du 30 juin, l’avenue de Libération (ex24 novembre), le boulevard Sendwe… Après ces avenues, l’OVD s’occupe d’autres artères, tant primaires que secondaires. Mais depuis le lancement desdits travaux, un constat amer se dégage. C’est qu’après avoir curé, les agents de l’OVD ont du mal à évacuer les immondices sorties du fond des caniveaux. Soit, c’est après plusieurs jours qu’un engin évacuateur passe par-là, pour faire ce travail, soit c’est la population qui prend soin de compléter la tâche inachevée de la voirie.Sur l’avenue Victoire, non loin de la place des artistes, la route est rétrécie.Et au croisement des avenues Kasa-Vubu/ Victoireen diagonale de la maison de la Bible, c’est toujours le même constat qui se dégage. Cette situation ne ternitpas seulement la belle image de ce coin de la ville ;elle rend aussi également la circulation routière, la route étant rétrécie. Et derrière tout cela, des embouteillages qui sont propices aux tracasseries que décrient les conducteurs. Pourquoi ? Et bien parce que les chauffeurs de taxis ne savent plus où stationner pour déposer ou embarquer des passagers. D’où, il faut déposer au milieu de la chaussée. Cela, sous l’œil vigilant des agents de la Police spéciale de circulation routière, PSR

 

De la responsabilité des décideurs

Il incombe à l’Office des Voiries et Drainages, soit à l’Hôtel de Ville de Kinshasa, HVK de trouver des mécanismes nécessaires d’évacuation d’immondices aux abords de la chaussée.

Depuis quelque temps, les observateurs sont indignés de constater que la ville province de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, souffre d’un problème d’insalubrité accrue. Presque toutes les stations de décharge d’immondices se remplissent chaque jour, et un grand problème d’évacuation se pose. Et cette situation contraint la population à toutes sortes d’infections. D’ailleurs, l’HVK a posé un problème de moyens financiers, pour continuer l’initiative amorcée par l’Union européenne, dont le projet a pris fin depuis Août 2015. La RATPK, qui exécute les travaux d’assainissement dans la ville de Kinshasa, elle aussi, n’a pas des moyens. Un désastre ! Quelques mois plus tard, une taxe a été instaurée pour tous les pousse-pousseurs qui jettent des déchets dans ces stations. Mais jusqu’à ces jours, l’on ne sait pas encore si cette mesure est d’application.Cette situation n’épargne pas le centre-ville. Pas d’assainisseurs de routes ne réclament des arriérés de salaires compilés énormes. Ily a quelques jours,une délégation était chez le Premier ministre, pour poser ce problème. Mais jusque-là, le Kinois doit prendre son mal en patience et continuer à circuler dans un environnement insalubre. N’est-ce pas une trahison de l’hymne national de la RDC, qui veut que l’on construise un pays plus beau qu’avant ? Les Congolais s’interrogent.D’où, la responsabilité partagée entre d’un côté les décideurs et, de l’autre les administrés.

(Altesse BernetelMakambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse