Crispin Atama Tabe au Nord-Kivu « Le grand travail aujourd’hui est de conscientiser la population contre les groupes armés »

par -
0 744
Crispin Atama, Le ministre national de la Défense
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministre national de la Défense et Anciens combattants est arrivé à Goma, chef lieu  de la province du Nord-Kivu  pour la première fois depuis sa nomination à ce poste.  Crispin Atama Tabe séjourne dans cette partie orientale du pays pour une mission d’inspection qui le conduira également dans la nouvelle province de l’Ituri pour palper du doigt la  réalité du terrain « outre les rapports reçus par voie de presse et la Monusco ».

« Le grand travail aujourd’hui est de conscientiser la population à ne pas pactiser avec  les leaders recruteurs des groupes armés, que moi j’appelle des têtes brulées »,  a déclaré à l’Avenir,  Crispin Atama Tabe revenant sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du  Nord-Kivu où sévissent plusieurs groupes armés à caractère ethnique.

Dans son entretien, le ministre congolais de la Défense a indiqué que  les groupes armés dans la région du Kivu constituent  une situation difficile à décortiquer, d’où son invitation aux populations civiles à se désolidariser des groupes armés et  de tout recrutement effectué par les leaders autoproclamés de leurs ethnies.

S’agissant de la situation dans le territoire de Beni caractérisée par les tueries opérées par des présumés rebelles ougandais de l’ADF contre les populations civiles depuis octobre 2014, Crispin Atama Tabe a exprimé sa vive préoccupation.

« Nous sommes proche de cette population victime, je viens m’associer à leur malheur. Cependant, je leur demande d’appuyer l’armée et la police en leur fournissant des informations sur les mouvements des groupes armés, bref il faut qu’elle se ligue contre les malfaisants », a-t-il indiqué, sans exception portée sur la personne, «  même votre fils, mari ou père complice ».

La province du Nord-Kivu est secouée depuis deux décennies  par une insécurité  orchestrée par  l’activisme des rebellions étrangères et des groupes armés nationaux dont les miliciens locaux dit  « Mai-Mai » qui œuvrent en autodéfense contre les rebellions étrangères dans les territoires de Beni, Lubero, Walikale, Masisi et Rutshuru excepté le territoire de Nyiragongo.

Inquiétées  par les exactions des rebelles sur plus de 1000 civils massacrés dans la région Nord de la province, les forces armées de la RDC [FARDC] et la Brigade de la mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC [MONUSCO] ont lancé depuis 14 mai dernier une opération spéciale dite  « Usalama1 » visant à neutraliser complètement les groupes armés actifs dans les territoires de Beni, Lubero et la nouvelle province de l’Ituri.

(Pascal Mulegwa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse