Crise de l’état de droit en Rd Congo: Le Parlement européen se félicite des efforts déployés par la CENCO pour forger un consensus plus large

par -
0 322
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Parlement européen vient de d’adopter une résolution, en ce qui concerne la crise de l’état de droit au Gabon et en République démocratique du Congo. Pour y arriver, le Parlement européen constate que les élections en Rd Congo n’ont pas été organisées dans le délai constitutionnel et ceci a entraîné des tensions politiques, des troubles et des violences sans précédent dans tout le pays, causant la mort de nombreuses personnes. Il a aussi tenu compte du fait qu’en décembre 2016, on a assisté à une escalade de la violence après la date d’expiration du mandat du président Joseph Kabila, causant des dizaines de morts dans des affrontements entre manifestants et forces de sécurité.

Pour le Parlement européen, le fait que les élections présidentielles et législatives se déroulent dans ces pays dans la paix et la transparence et dans les délais aurait largement contribué à relever le défi du progrès démocratique et de l’alternance du pouvoir auquel la région d’Afrique centrale est confrontée. En plus, considérant que le programme indicatif national 2014-2020 du 11e Fonds européen de développement donne la priorité au renforcement de la démocratie, de la gouvernance et de l’état de droit; qu’aussi bien les partenaires européens qu’africains ont tout intérêt à ce que la démocratie continue de se développer et à ce qu’un système constitutionnel pleinement fonctionnel s’installe.

Prend acte de l’accord de la Saint-Sylvestre

Au regard de tout ce qui vient d’être dit, le Parlement européen  déplore le fait que le gouvernement Congolais ne soit pas parvenu à organiser les élections présidentielles dans les délais constitutionnels. Demande une nouvelle fois que soient garantis le bon déroulement des élections et leur tenue dans les délais prévus, en respectant pleinement la Constitution congolaise et la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, et insiste sur la responsabilité qui incombe au gouvernement congolais d’instaurer dans les plus brefs délais des conditions propices à la tenue d’élections transparentes, crédibles et ouvertes à tous.

Il invite instamment l’ensemble des acteurs politiques à prendre part à un dialogue pacifique et constructif, afin d’éviter que la crise politique actuelle ne s’aggrave, et à s’abstenir de tout nouvel acte de violence ou de toute provocation. Se félicite des efforts déployés par la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo) en vue de forger un consensus plus large sur une transition politique; prend acte de l’accord conclu fin décembre 2016 refusant d’accorder un troisième mandat au président Kabila et demandant que l’élection ait lieu avant la fin de 2017;

Se dit une nouvelle fois profondément préoccupé par la détérioration de la situation des droits de l’homme, par le fait que l’espace politique en RDC continue de se restreindre, et par les actes d’intimidation auxquels sont confrontés les défenseurs des droits de l’homme, les opposants politiques et les journalistes; condamne toute répression brutale des manifestants pacifiques. Il insiste sur le devoir du gouvernement de respecter, protéger et promouvoir les droits de l’homme et les libertés fondamentales de ses citoyens; rappelle que les libertés d’expression, d’association et de réunion constituent les fondements d’une vie politique et démocratique dynamique, et souligne que tout recours à la force lors de manifestations pacifiques devrait être interdit;

Enfin, il souligne que la situation au Gabon et en Rdc présente une grave menace pour la stabilité de la région d’Afrique centrale dans son ensemble; réaffirme son soutien à l’Union africaine dans son rôle primordial de prévention d’une crise politique dans la région et de toute nouvelle déstabilisation de la région des Grands Lacs.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse