Crise au sein de l’Udps, Kabund vs Fatshi : le divorce d’avant-congrès

par -
0 511
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps/Limete), les choses ne marchent toujours pas. Après la série d’auto-exclusion des anciens compagnons du Feu le président Etienne Tshisekedi wa Mulumba par la nouvelle génération conduite par Jean-Marc Kabund-A-Kabund, la guerre des jeunes leaders s’annonce rude. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, non seulement Sga du parti, mais aussi futur successeur favori de son défunt père à la tête de l’Udps. Une sorte d’histoire d’un « chien qui conduit l’aveugle », car Kabund faisant office du président du parti, n’a pas grand-chose à dire à son subalterne Félix, qui considère jusqu’à ce jour l’Udps comme un héritage familial. Cette guerre malheureusement n’aura pas beaucoup de temps, car bientôt c’est le congrès et le sort de Kabund semble être déjà connu après l’élection prochaine de Fatshi.

Il s’est tenu jeudi 15 mars dernier à Kinshasa une réunion tripartite qui a réuni trois grands partis de l’Opposition congolaise dite radicale que sont l’Udps/Limete, l’Unc de Vital Kamerhe et le MLC conduit par son Secrétaire général Eve Bazaïba. Les trois partis ont débattu autour de la situation politique du pays, la République Démocratique du Congo. A l’issue de leurs échanges, un communiqué final a été signé par chaque chef de délégation. Et pour l’Udps, c’est Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Secrétaire général adjoint, qui a signé en lieu et place de son chef direct, Jean-Marc Kabund, ce dernier pourtant à Kinshasa et bien en forme, sans empêchement particulier. Malheureusement, Félix Tshisekedi, président du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement où il dirige Kabund, a pris ce luxe de ne rien dire à son chef du parti JM Kabund. Une situation qui n’a pas du tout satisfait le jeune Secrétaire général de l’Udps laissé par Etienne Tshisekedi, et dont Félix ne veut pas respecter, crachant ainsi sur la mémoire de son défunt père non encore enterré jusqu’à ce jour.

Fustigeant ce mauvais comportement de son subalterne, Kabund lâche : « Félix Tshisekedi n’engage pas le parti, c’est plutôt moi ».

Cette interpellation devait toucher Félix afin de présenter des excuses à son chef. Malheureusement encore, son silence radio inquiète. L’homme qui est pressenti futur président de l’Udps veut faire du Lumumba devant Joseph Kasa-Vubu au parlement. Pas d’excuses de Fatshi, ni une sanction de Kabund contre son adjoint. Alors que la petite histoire au sein de l’après Etienne Tshisekedi rappelle qu’en cas de tels agissements, le parti constate l’auto-exclusion du récidiviste. Et Félix qui croit avoir toute la base derrière lui n’a écopé d’aucune sanction. Les choses tournent mal.

La démarche de Kabund est fondée

Si Kabund s’en prend à Félix, c’est parce que l’homme ne veut pas d’une alliance avec Vital Kamerhe, ce dernier, initiateur de la dernière réunion tripartite UNC-UDPS-MLC. Et cette rencontre, d’après Kabund, n’est qu’un coup monté par Vital Kamerhe pour griller l’UDPS.

« L’UDPS ne peut pas continuer à servir de marchepied aux autres. Moi, je ne fais pas confiance à Vital Kamerhe et je ne peux pas faire confiance à Kamerhe. Le tout devait d’abord se discuter en toute discrétion et Kamerhe devait nous donner des garanties que, cette fois-ci, il sera sérieux, et c’est à cette condition que l’UDPS peut s’engager sur la voie publique avec Kamerhe. Mais pour l’instant, nous allons encore nous faire griller. Vous ignorez que nous étions avec Kamerhe au Centre interdiocésain, et il nous a laissé pour aller signer l’arrangement particulier au Palais du peuple. Nous ne sommes pas un citron que les gens doivent sucer et partir. Kamerhe doit apprendre à être sérieux. Ce qui s’est passé là-bas n’engage pas l’UDPS », a-t-il fait comprendre à l’opinion, et pourquoi pas à son adjoint Félix Tshisekedi. Malheureusement encore et surtout, car avant le congrès de l’Udps, Félix a déjà montré ses griffes. Donc dès que Kabund parti, l’Udps resteras ami de l’UNC. Cette coalition avec l’UNC et le MLC ainsi que Muzito et Lugi Gizenga a pour objectif d’envisager la possibilité de mobiliser les énergies et mettre en place des ressources humaines, logistiques et matérielles en vue de mutualiser les efforts et s’aligner sur des objectifs communs.

Ils se disent ouverts à toutes les forces politiques significatives qui veulent les rejoindre pour l’avènement de l’alternance politique en décembre 2018. Ainsi, l’Udps qui ne faisait pas partie de cette coalition, se sentant un peu isolé, a décidé de rejoindre les autres pour unir les forces. L’avenir de l’Udps est en danger, et Kabund serait en danger une fois Félix élu président. Dossier à ne pas négliger !

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse