Crise au sein de l’AFDC: 12 députés nationaux sur 19 désavouent Modeste Bahati

par -
0 397
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Qui croyait prendre s’est finalement pris lui-même, dit un dicton populaire. En effet, Modeste Bahati Lukwebo, Initiateur de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC)  est désormais sur une chaise éjectable. Les voix se lèvent de plus en plus pour réclamer son départ de l’AFDC, suite à la crise qu’il a occasionné au sein du parti. Crise qui fait suite à  sa décision d’auto-exclusion des membres du parti dont Joseph Kokonyangi  Witanene. La majorité des députés nationaux s’est prononcée sur cette question et a désavoué  publiquement Modeste Bahati, en déclarant qu’il ne peut plus engager le parti.

Au total, 12  députés nationaux  sur les 19 que compte l’AFDC sont montés au créneau ce mercredi pour dénoncer les faits  et  les actes de Modeste Bahati, caractérisés par des exclusions et auto-exclusions des cadres sans se référer  aux organes  habiletés. Dans leur déclaration,  ces élus du peuple membres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC)   qualifient les décisions de Modeste Bahati d’irrégulières et d’inacceptables. Ils précisent  que  les  statuts et règlement  intérieur du parti  ne reconnaissent à personne la qualité d’Autorité morale du parti.  Tout en se référant à l’article  97 alinéa 2 de la constitution  qui rend incompatible les fonctions de membre du gouvernement avec toute responsabilité au sein du parti, ces députés membres du directoire national de l’AFDC,  notamment Daniel Furaya, Boris Maelezomabu, Lusombo Seke et les autres  déclarent que le ministre du Plan Modeste Bahati n’a plus le pouvoir d’engager  le parti, c’est-à-dire il n’a plus cette qualité  d’exclure qui que ce soit au sein du parti.

Créer un comité de clarification

Pour ces élus  nationaux, ces décisions signées par  Modeste Bahati  constatant l’auto-exclusion du président national  du parti  placide Tshisumpa et du vice-président national Joseph Kokonyangi,  ne    violent  pas seulement la constitution, mais également les instruments juridiques du parti. Car ajoutent-ils, les concernés n’ont jamais été entendus. Ils ont rappelé que  Placide Tshisumpa et  Joseph Kokonyangi  Witanene ont été élus respectivement  président national et 3e vice-président lors du deuxième  congrès organisé à l’Hôtel Beatrice  en décembre 2015.

Ils ont tenu à éclairer ce qui suit : « Seul le président national Placide Tshisumpa a ce droit d’engager le parti et non Modeste Bahati, s’appuyant  sur  l’article 52 du règlement intérieur de l’AFDC. Les  12 députés  nationaux co-fondateurs  du parti et membres du directoire national concluent que ni Modeste Bahati, encore moins le directoire national, ne peut plus engager le parti.  Par voie de conséquence, ils appellent à la mise en place d’un comité au sein du parti  pour clarifier l’épineuse question  de la gestion  du parti en prélude du processus électoral, l’objectif étant de faire de sorte que cette crise trouve rapidement un dénouement. Et ce, parce que cela n’honore pas le parti », ont expliqué.

Le député national Daniel Furaya  qui a dénoncé par ailleurs  les manipulations des organes du parti dont la Ligue des jeunes et la Fédération du Sud-Kivu par Modeste Bahati, a précisé qu’au cas où le problème ne trouve pas solution, c’est Modeste Bahati qui sera chassé du parti, car c’est lui qui en est l’instigateur et le meneur  de troubles au sein du parti, a-t-il martelé devant la presse.

Il a également fustigé l’acharnement qui s’opère contre Joseph Kokonyangi, tout en indexant le fait que le ministre de l’Urbanisme et Habitat Joseph Kokonyangi , vice-président national du parti, n’est pas le seul à ne pas cotiser.  Il fait comprendre  que plusieurs membres du parti ne cotisent pas et pourquoi seulement Joseph Kokonyangi qui doit être interpellé,  s’interroge  Daniel Furaya. Il juge ces actes de Modeste Bahati de ridicules. Les députés Daniel Furaya, Boris Maelezo, Lusombo   Seke et les autres ont demandé à la Majorité présidentielle  de tirer toutes les conséquences de cette situation  confuse  et de ne  recevoir aucune correspondance de Modeste Bahati.

(Crhioni Kibungu  )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse