Coût du billet d’avion sur le réseau domestique

par -
0 1262
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Gouvernement obtient une baisse de 30%

Les prix des carburants baissent dans les zones Est et Sud, mais pas dans la zone Ouest

*Après quatre mois de négociations avec les exploitants du secteur aérien, le Gouvernement de Matata Ponyo a obtenu une baisse significative de 30% du prix du billet d’avion sur le réseau domestique. De même, à l’issue des pourparlers engagés avec les pétroliers producteurs, il a pu obtenir une baisse des prix des produits pétroliers dans les zones Est et Sud. Cette baisse des prix tient compte des intérêts des consommateurs, des sociétés pétrolières et de l’Etat congolais qui doit se retrouver à travers la fiscalité et la parafiscalité

*Compte tenu de la fraude massive et la contrebande organisées au poste frontalier de Lufu au Kongo Central, avec des effets pervers aussi bien sur les recettes publiques que sur les industries locales, qui pâtissent du fait de la concurrence déloyale des produits ainsi importés, le Gouvernement a décidé d’initier une mission sur le lieu en vue de prendre des mesures appropriées

Enfin, les Congolais qui utilisent l’avion pour se rendre à Lubumbashi, à Goma,  à Bukavu ou à d’autres villes du pays peuvent pousser un ouf de soulagement. En effet, le Gouvernement, soucieux de l’amélioration des conditions de vie de la population vient, par le biais du ministère de l’Economie nationale, de rendre publiques trois décisions importantes.

Une baisse de 30% du prix du billet d’avion sur le réseau domestique

Modeste Bahati échangeant hier avec la presse dans son cabinet/Ph. ministère

La première décision, et non des moindres, a été prise après quatre mois des négociations entre le Gouvernement et les exploitants du secteur aérien. A l’issue de ces négociations, il a obtenu une baisse significative de 30% des services aériens sur le réseau domestique en République démocratique du Congo. Plus concrètement, pour une distance de 1500 Km, soit entre Kinshasa et Bukavu, le Congolais payera désormais 462 dollars américains, contre 745 dollars Us il y a quelques jours, soit un gain de 263 dollars Us.

Appelé à commenter cette mesure, Modeste Bahati, ministre de l’Economie nationale a précisé que tout devra être fait afin que les compagnies d’aviation respectent cette mesure. Car pour lui, tout avion communique le plan de vol et a un manifeste. En plus, à l’aéroport, il y a des services compétents qui prennent les statistiques de chaque vol. Ce qui permettra de faire une évaluation et d’éviter la fraude. Et ce, lorsqu’on sait que c’est depuis plusieurs années que CAA évolue en situation de monopole. Ceci pour dire que l’application de ces tarifs est obligatoire, surtout que la Rd Congo n’est pas un Etat faible. Par conséquent, celui qui ne les appliquera pas sera sanctionné, dès lors que c’est le dialogue qui a été privilégié par le Gouvernement.

Il sied de souligner que face à la cherté des prix de transport aérien sur les lignes nationales, la Troïka stratégique avait chargé le ministre de l’Economie de procéder, de concert avec les compagnies aériennes, à la baisse des prix de manière à les rendre compatibles aux paramètres pertinents. Et c’est ce qui a été fait.

Au sujet de la plainte qu’il a déposée au Parquet général de la République contre M. Blattner, Directeur général de CCA, le ministre Bahati a révélé que lors d’une réunion tenue avec tous les professionnels du secteur, l’infortuné a présenté officiellement les excuses et sa désolation suite à ce courrier qui a terni les relations. Il a dit que le dossier est entre les mains de son conseiller juridique qui verra ce qu’il faut faire dans le cas d’espèce.

Baisse des prix des produits pétroliers

A la même occasion, le ministre de l’Economie a annoncé à la presse la baisse des prix des produits pétroliers dans les zones Est et Sud, et pas dans la zone Ouest. Cette baisse est aussi le fruit des négociations entre le Gouvernement et les pétroliers producteurs. C’est à l’issue de ces négociations que le Gouvernement a obtenu une baisse des prix qui tienne compte non seulement des intérêts de la population, mais aussi de celui des sociétés pétrolières et de l’Etat congolais à travers la fiscalité et parafiscalité.

Même si les détails sont donnés à l’annexe, disons que ces prix sont fixés sur base du prix moyen frontière. Et il se fait qu’à l’Ouest du pays, il y a beaucoup plus d’avantage qu’à l’Est. En plus, il y a la facilité d’avoir le transport maritime à sa disposition, sans oublier le fait que le carburant peut aussi être pompé. Disons aussi que cette baisse des prix fait suite à celle déjà annoncée à l’Ouest. Et ce, dans l’objectif de faire en sorte qu’il n’y ait plus d’écarts importants entre les zones.

Bientôt une mission du Gouvernement à Lufu

En Rd Congo, il s’observe une fraude massive dans l’importation du ciment gris qui entre au pays sans pour autant payer les droits dus à l’Etat. Après une enquête du ministère de l’Economie nationale, il s’avère que les importateurs se livrent à la fraude intellectuelle, prétextant importer le ciment des chantiers exonérés. Et pourtant, ces importateurs en ajoutent en grande quantité qui est par la suite mise en vente à la population.

En plus, il a été constaté que certains importateurs usent du trafic d’influence, en trompant que le ciment est destiné aux travaux des cinq chantiers de la République. Après plusieurs réunions, il a été convenu de fixer un quota avec les sociétés intéressées. Ainsi, a-t-il été mis en place un contrat-programme dûment signé entre tout opérateur économique intéressé et le ministère  de l’Economie. Ce contrat-programme est une assurance que sur le marché, on a un produit sain et qu’il n’y ait pas de pénurie sur le marché. C’est donc une façon pour le ministère de contrôler et d’avoir la traçabilité.

Terminons par dire que la Troïka stratégique, lors de sa réunion de lundi dernier, est revenue sur les fraudes massives et les contrebandes organisées au poste frontalier de Lufu au Kongo Central, avec des effets pervers aussi bien sur les recettes publiques que sur les industries locales, qui pâtissent du fait de la concurrence déloyale des produits ainsi importés. Après avoir examiné toute la problématique y afférente, il est décidé qu’une mission du Gouvernement se rende sur le lieu en vue de prendre des mesures appropriées.

Sinon, pour le Gouvernement, le fait que les marchandises entrent sans être déclarées, est un manque à gagner énorme. De même, le fait que notre économie soit encore dolarisée et que la monnaie angolaise ait perdu de sa valeur, les ventes en dollars à Lufu constituent une marge bénéficiaire pour ce pays voisin et une bouée de sauvetage pour le kwanza, la monnaie angolaise. Ci-dessous, l’annexe 3 à l’arrêté ministériel fixant des tarifs des services aériens sur le réseau domestique en Rd Congo et le communiqué officiel annonçant la baisse des prix des carburants à la pompe :

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse