Course à la présidence du Parlement panafricain: Nkodo Dang vient aussi solliciter le soutien de la Rdc

par -
0 365
Aubin Minaku (à gauche) accueillant hier son hôte/Ph. Brams
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après l’ambassadeur du Zimbabwe, c’est autour du Camerounais Nkodo Dang, le président du bureau sortant du Parlement panafricain, de venir solliciter le soutien de la République démocratique du Congo pour sa réélection à la tête de cette institution continentale. Il a été reçu hier mercredi 04 avril 2018 par le président de l’Assemblée nationale de la Rdc, Aubin Minaku Ndjalandjoko. A cette même occasion, les deux personnalités ont également échangé sur l’état des lieux des relations entre les Parlements panafricain et congolais, ainsi qu’autour du processus électoral en cours en Rdc.

D’aucuns n’ignorent que le Parlement panafricain va renouveler son bureau et élire son nouveau président au mois de mai prochain. Ainsi, des pays candidats sont engagés dans la course pour briguer la présidence du Parlement panafricain. Pour ce faire, ils sollicitent, chacun pour sa part, le soutien de la République démocratique du Congo à leur candidature pour remplacer le Camerounais Roger Nkodo Dang.

Et ce dernier, aussi candidat à sa propre succession, séjourne à Kinshasa depuis mardi dernier, pour la même cause. C’est-à-dire, également solliciter le soutien de la Rdc à sa candidature. Le président du bureau sortant du Parlement panafricain, le Camerounais Nkodo Dang a donc rencontré hier mercredi 04 avril 2018 dans l’avant-midi, le président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko. Les deux personnalités ont échangé d’abord sur le soutien de la Rdc à sa candidature et sur l’état des lieux des relations entre les Parlement panafricain et le Parlement de la Rdc.

Ils ont également discuté sur l’évolution du processus électoral en cours en Rdc et sur la situation politique de l’heure en Rdc. Au sortir de cette rencontre, le président sortant du Parlement panafricain, se confiant à la presse a d’abord remercié son collègue Aubin Minaku pour avoir trouvé du temps matériel de le recevoir pendant cette période de pleine session parlementaire ordinaire, et vu la charge des matières à préparer.

« Nous avons évoqué plusieurs problèmes. Au mois de mai, le Parlement panafricain va renouveler son bureau. Et en tant que président du bureau sortant, il est de bon droit que je demande le soutien de mes pairs de l’Afrique centrale. Parce que je représente l’Afrique centrale au Parlement panafricain. Donc, il était question qu’on évoque la possibilité que nous nous représentons et le soutien dont nous pouvons avoir du Parlement congolais. Les discussions ont été également autour de l’état d’avancement de la coopération entre le Parlement panafricain et le Parlement congolais, qui est une très bonne coopération, au regard des femmes et des hommes qui font partie de cette délégation et de leur participation effective au Parlement panafricain. Tous ces problèmes ont été évoqués. Et je pars d’ici avec un sentiment d’avoir bien accompli ma mission. Et je sais toujours compter sur le Parlement congolais », a indiqué M. Nkodo Dang.

L’hôte de Minaku lance un message de paix aux Congolais

Et par rapport à la situation politique de la Rdc, il commente d’abord par dire que « la période électorale ne doit pas être une période de chaos ». Voilà pourquoi, invite-t-il donc le peuple congolais, à travers la représentation nationale, à tout faire pour militer dans la paix.

« Un climat apaisé doit être une réalité à travers toute la République démocratique du Congo, pour que le processus électoral puisse être libre et transparent. Mais s’il y a la violence…, nous devons l’éviter de toutes parts. A partir du moment où on est leader politique, nous devons tout faire pour calmer le jeu démocratique. C’est maintenant le moment de demander à nos militants, à nos adhérents, à nos sympathisants, de supporter le jeu démocratique, en allant voter librement et sans faire la violence. Je lance ici un message de paix et d’union sacrée. Parce que la République démocratique du Congo pour se développer, elle a besoin d’un climat politique apaisé, qui pourrait amener aux élections libres et transparentes. Et les nouveaux dirigeants vont se concentrer au développement. Sans la paix, le développement n’est pas possible », a déclaré le président du Parlement panafricain, M. Nkodo Dang.

Il a enfin conseillé les médias congolais à bien jouer leur rôle d’éducateurs. « Essayez d’apaiser les tensions tant soit peu, avec des bons messages, pas avec des mauvais messages comme ceux que nous voyons dans les réseaux sociaux. C’est ce qui tue notre société aujourd’hui. Donc, je vous invite à faire du bien pour notre pays-continent qu’est la Rdc », a-t-il terminé l’interview qu’il a accordée à la presse.

Signalons que dans le cadre toujours de cette course à la présidence du bureau du Parlement panafricain, l’ambassadeur du Zimbabwe en République démocratique du Congo, M. John Mayowe, a également rencontré le vendredi 30 mars 2018 au Palais du peuple, le président de l’Assemblée nationale de la Rdc, Aubin Munaku Ndjalandjoko, pour obtenir le soutien de la République démocratique du Congo en faveur de cette candidature de son pays. Etant donné que la sous-région de l’Afrique australe a désigné le président de l’Assemblée nationale du Zimbabwe pour briguer ce poste électoral.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse