Coup dur pour la Rd Congo: La Banque mondiale suspend le financement de l’assistance technique au projet Inga-3

par -
0 647
Une vue du président du Groupe de la Banque mondiale
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Qu’est-ce qui arrive à la République démocratique du Congo, frappée depuis un certain temps par la chute des cours des matières premières ? Cette situation a contraint le pays de Joseph Kabila à revoir toutes ses perspectives à la baisse. Et c’est dans ce contexte que cette nouvelle tombe malheureusement comme une bombe, dans un pays où la desserte en énergie est en deçà de la moyenne africaine.

En effet, dans un communiqué parvenu au Quotidien L’Avenir, le Groupe de la Banque mondiale a suspendu le décaissement des financements au titre de son projet d’assistance technique portant sur le développement du projet hydroélectrique Inga-3 Basse Chute (BC) et de quelques sites de taille moyenne en République démocratique du Congo. Cette suspension fait suite à la décision du gouvernement de la Rdc de donner au projet une orientation stratégique différente de celle qui avait été convenue en 2014 entre le gouvernement et la Banque mondiale.

Pour rappel, le 20 mars 2014, le Conseil des administrateurs de la Banque avait approuvé un don de 73,1 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) à l’appui du projet d’assistance technique, composé de deux volets : une aide au développement d’Inga-3 BC (47,5 millions de dollars) et un soutien au développement de projets hydroélectriques de taille moyenne (25,6 millions de dollars). Au moment de la suspension des décaissements, environ 6 % du  montant total du financement du projet avaient été décaissés.

L’objectif du volet Inga du projet d’assistance technique était de financer un ensemble flexible d’activités d’assistance technique, notamment la fourniture de conseils stratégiques au gouvernement, la réalisation d’études complémentaires et le renforcement des capacités et des institutions. Le projet d’assistance technique de l’IDA visait à appuyer le développement transparent d’Inga-3 BC piloté par le gouvernement dans le cadre d’un partenariat public-privé. Le Groupe de la Banque mondiale poursuit son dialogue avec le gouvernement sur les modalités de mise en œuvre du projet afin de veiller à ce que les bonnes pratiques internationales soient respectées.

Le Groupe de la Banque mondiale reste déterminé à aider la RDC à fournir une énergie abordable et fiable à sa population et à promouvoir des sources de croissance économique durables. Au-delà du projet Inga, le Groupe de la Banque mondiale continuera de contribuer aux activités du secteur de l’électricité de la RDC en concentrant son action sur l’amélioration des résultats de la Société nationale d’électricité (SNEL), la modernisation de centrales hydroélectriques de taille moyenne, l’amélioration de l’accès à l’énergie et l’aide aux efforts déployés dans le domaine des interconnexions régionales de transport d’électricité.

Même si la Banque mondiale manifeste sa volonté de continuer sa contribution aux activités du secteur de l’énergie en Rd Congo, reconnaissons que les autres bailleurs de fonds, en l’occurrence la Banque africaine de développement (BAD) risque d’emboiter le pays. Et ce, au désavantage de la Rd Congo.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse