Corneille Nangaa répond à la SYMOCEL « La publication du calendrier électoral se fera suivant la séquence définie par le dialogue »

par -
0 568
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa accompagné du Secrétaire Exécutif National Me Ronsard Malonda a échangé avec une forte délégation de la Synergie des Missions d’Observation Citoyenne des Elections (SYMOCEL), conduite par le Bishop Abraham Djamba du Réseau Gouvernance Economique et Démocratie. Les échanges entre les deux parties ont porté essentiellement sur l’évolution de l’opération de révision du fichier électoral dans la province pilote du Nord Ubangi. Cette mission d’observation électorale a de prime à bord remercié la CENI pour l’attention particulière qu’elle accorde toujours à leurs structures.

Après avoir effectuée une mission d’observation des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs en cours dans la province du Nord-Ubangi, la délégation de la SYMOCEL a échangé avec les autorités de la CENI sur quelques inquiétudes rencontrées par leur synergie sur terrain au Nord Ubangi. Ainsi, en prévision de la publication prochaine du rapport préliminaire de leur mission, les responsables de la SYMOCEL, sont venus au siège de la CENI pour s’enquérir de l’évolution de l’opération de révision du fichier électoral. Pendant plus d’une heure d’échange, le Bishop Djamba, chef de la délégation, a soulevé quelques préoccupations notamment l’absence d’un chronogramme séquentiel, l’échauffement des matériels d’enrôlement, le faible niveau de sensibilisation des électeurs, la transparence du processus.

Dans son style pédagogique, Corneille Nangaa a commencé par remercier ses hôtes pour l’intérêt combien capital qu’ils accordent au processus électoral surtout avec des propositions constructives capables d’aider la CENI à accomplir loyalement sa mission d’organiser en toute indépendance des élections transparentes, crédibles et surtout démocratiques.

S’agissant des craintes soulevées par cette synergie, le patron des élections en Rdc, a rassuré ces interlocuteurs sur l’intérêt que son institution accorde à la transparence. Toutefois, souligne Corneille Nangaa, les parties prenantes au processus électoral ont une grande responsabilité sur cette transparence électorale. Dans la foulée, réagissant aux préoccupations de la SYMOCEL, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante annonce pour bientôt la publication du calendrier des élections en suivant la séquence telle que débattue actuellement par la classe politique réunie au Dialogue National Inclusif. Ces options claires permettront à la CENI de rendre public le calendrier des élections. Par la même occasion, le Président de la CENI annonce l’installation des serveurs de détection des doublons dans les antennes de la CENI implantées à travers la République.

L’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs poursuit son cours normal dans la province du Nord Ubangi et les statistiques sont encourageantes. Toutefois, la CENI déplore le faible taux de participation des jeunes filles et des femmes. La CENI invite les structures féminines et les confessions religieuses à s’impliquer davantage dans la sensibilisation de ces catégories d’électeur.

Au sortir de l’échange, le Bishop Djamba a déclaré : « La SYMOCEL observe le processus électoral et nous sommes venus échanger avec le Président de la CENI et son Bureau sur le contexte électoral actuel et pour voir aussi les perspectives que la CENI est entrain d’envisager par rapport au processus électoral, étant donné que nous venions de publier un communiqué de presse n°5 sur l’observation pilote de l’identification des électeurs dans la province du Nord Ubangi. Une mission d’observation, c’est une mission qui s’intéresse particulièrement aux aspects techniques du processus pour formuler des observations afin qu’on puisse améliorer le processus », dit-il, avant d’ajouter que sur cette question, nous avons effectivement parlé avec le Président sur l’opération d’identification telle qu’elle se déroule dans le Nord-Ubangi.

Et de renchérir, nous avons des observateurs permanents sur terrain et nous avons parlé des mesures à prendre par exemple par rapport aux cartes d’électeur émises en 2010-2011 pour qu’il n’y ait pas des cartes falsifiées qu’ils soient utilisées dans le processus. Là, aussi le Président, nous a rassurés sur toutes les mesures que la CENI a prises pour authentifier ce document. Nous avons parlé du calendrier séquentiel des opérations pour voir comment les opérations vont se poursuivre dans d’autres provinces, là aussi, il nous a parlé du chronogramme qui est déjà adopté pour les autres provinces, la prochaine étape va prendre 7 provinces. Nous avons eu le point de vue du président et de la CENI et que nous allons fondre dans notre rapport que nous allons publier dans quelques jours. Nous avons le sentiment de satisfaction parce que ce que nous recherchons, c’est cette collaboration entre les acteurs, les parties prenantes au processus électoral. Nous sommes satisfaits du fait que les portes de la CENI, nous sont accessibles ; ce qu’on a peut être déploré dans le passé. Avec le processus électoral, nous avons des rapports assez normaux avec la CENI et nous échangeons avec la CENI sur les questions les plus brulantes et les plus importantes.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse