Corneille Nangaa invite les Congolais à s’enrôler

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Outre la province du Nord Ubangui, province pilote du lancement des opérations d’enrôlement, la Ceni vient de lancer les opérations d’enrôlement dans les 12 autres provinces. Comme particularité, la Ceni va associer deux aires opérationnelles, de façon que l’objectif soit atteint au 31 juillet 2017. Il s’agit des provinces du Sud Ubangui, Mongala, Tshuapa, Equateur, Haut Katanga, Lualaba, Haut Lomami, Tanganyika, Sud-Kivu, Nord-Kivu, Maniema et Ituri. L’enrôlement est une compétition interprovinciale, interterritoriale pour inviter plus à l’enrôlement, en fonction de la répartition des sièges. En outre, d’ici le 07 novembre, la Ceni va déposer le budget réajusté des élections en fonction des options levées au Dialogue.

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante a conféré avec les chevaliers de la plume et chasseurs d’images, mercredi 02 novembre 2016, dans la salle de presse de la Centrale électorale. C’était par rapport à la communication importante du bureau et de la plénière de la Ceni autour de l’état de lieux du processus électoral, en République démocratique du Congo, mais aussi de son avancement par rapport aux enjeux politique actuels.

« Chers responsables de la presse, au nom de la plénière de la Ceni, nous voudrions échanger avec vous, sur l’état du processus électoral, et vous présenter l’état d’avancement au regard des enjeux politiques de l’heure, tels que déclinés dans l’Accord politique global. Ce point de vue, la Ceni comme dans ses habitudes va devoir vous présenter à chaque fois, l’état où nous nous situons, discuter pour permettre une communication avec l’opinion », a-t-il introduit.  

Dans son speech, Corneille Nangaa a tari d’éloges la presse qui, à des moments difficiles, ne cesse d’accompagner d’une manière permanente la Ceni, un accompagnement positif, puisque permettant au bureau d’évoquer les statistiques des opérations.

Cependant, le Président de la Ceni a livré les repères devant guider le processus électoral. A l’issue du dialogue, a-t-il dit, un accord a été signé et que la Ceni a des devoirs lui confiés, notamment les repères par rapport aux dates. Le 31 juillet 2017 première repère, les opérations d’enrôlement doivent prendre fin ; au 30 octobre 2017 deuxième repère, la Ceni  va devoir convoquer le corps électoral qui devra coïncider avec l’appel à candidature pour ceux des Congolais qui se sont inscrits sur la liste électorale qui prétendraient être nos dirigeants de demain. « Troisième repère ce que, 6 mois après la convocation du corps électoral, il est demandé à la Ceni de procéder à l’organisation des trois scrutins en une seule séquence. C’est-à-dire : présidentielle, législatives nationales, législatives provinciales et si les moyens les permettent, on les fait concomitamment avec les locales », a-t-il indiqué.

Des repères aux activités de la Ceni

De ces repères, poursuit le président, la Ceni a entrepris un certain nombre d’activités,  en ce que, d’ici le 07 novembre, le bureau de la Ceni va présenter le nouveau budget des élections réajusté, en fonction de l’option retenue au Dialogue. Dans la foulée, il sera question évidemment de publier le calendrier électoral, a-t-il révélé. Concernant le premier élément en ce qui concerne la révision du fichier électoral, la Ceni est entrain de clôturer l’opération d’enrôlement au Nord Ubangui. Ce qui porte en termes des statistiques des enrôlés suivant les prévisions dans cette province à 85%. C’est-à-dire, dans les entités du Nord Ubangui, notamment à Gbadolite, les électeurs attendus 80.590 dont le taux de réalisation est de 70.277 enrôlés ; à Businga, les électeurs attendus 281.315, dont le taux de réalisation est  222.384 soit 79% ; Bosobolo, les électeurs attendus 149.140 dont le taux de réalisation est de 132.406 enrôlés, soit 89% ; Mobayimbongo, les électeurs attendus 118.012 dont le taux de réalisation est de 103.805enrôlés, soit 88% ; Yakoma, les électeurs attendus 206.306 dont le taux de réalisation est de 180.775 enrôlés, soit 88%.

Donc, sur l’ensemble de la province du Nord Ubangui, la moyenne est de 85% du taux de réalisation. Par ailleurs, l’opération se poursuit dans sa phase de clôture, mais l’on poursuit l’enrôlement en clôturant dans certains centres. Il se démarque une nette différence du fait que les femmes dans cette province, représentent 46% inscrites contre 54% des hommes inscrits. La Ceni est inquiète, du fait que le taux des femmes inscrites soit inférieur à celui des hommes, dont les raisons sont justifiées.

Au même moment, la Ceni vient de lancer les opérations d’enrôlement dans les 12 autres provinces, en ce que la particularité aura été que la Ceni va associer deux aires opérationnelles, de façon que l’objectif soit atteint au 31 juillet 2017. Il s’agit des provinces du Sud Ubangui, Mongala, Tshuapa, Equateur, Haut Katanga, Lualaba, Haut Lomami, Tanganyika, Sud-Kivu, Nord-Kivu, Maniema et l’Ituri.

« Nous nous lançons dans les 12 provinces. Depuis hier, nous sommes en pleine formation au premier degré qui va se rependre jusqu’au centre d’inscription au niveau des villages et quartiers. Parallèlement, les membres de la plénière viennent du terrain, ont lancé le déploiement des matériels ainsi que la configuration de nos entrepôts, pour permettre l’arrivée des matériels qui a commencé le vendredi dernier », a indiqué Corneille Nangaa.

Dès cette semaine, les Secrétariats exécutifs provinciaux de la Ceni remontent sur Kinshasa, pour procéder à cette formation, mais également se déployer en province,  en vue du lancement de la collecte des données au niveau des Centres d’inscription.

Pour ce faire, la Ceni attend dans les 12 provinces concernées, 7.138 Centres d’inscriptions à mobiliser pour parvenir  à enrôler le plus possible d’électeurs. A en croire Corneille Nangaa, l’enrôlement est une compétition interprovinciale, interterritoriale du fait que, plus l’on s’enrôle en grand nombre, plus la province et/ou le territoire a plus de sièges. « Dans les jours qui viennent, nous allons publier un calendrier avec des activités détaillées portant sur l’ensemble des activités. L’objectif étant qu’au 31 juillet 2017, nous ayons un fichier fiable, disponible, prêt pour la répartition des sièges nécessaires aux différents scrutins », a-t-il précisé.

En sus, le Président de la Ceni s’est livré aux jeux de questions-réponses avec la presse pour éclairer certaines zones d’ombres relatives au processus électoral et à la publication d’un article de presse dans un quotidien belge.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse