Coopération UE-RDC: AIDCOM satisfait des résultats de son projet

par -
0 624
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il s’est tenu hier jeudi 11 juin, une réunion du Comité de pilotage de clôture du programme AIDCOM, Programme d’Aide au commerce. Cette réunion avait pour objectif principal de faire la présentation des acquis et mesures de pérennisation de ce projet. C’était au cercle de Kinshasa, dans la commune de la Gombe.

Les volets d’Aidcom

Pour mémoire, ce programme d’aide au commerce est financé par l’Union Européenne (UE) à hauteur de 16 Millions d’Euros. Aidcom est un projet composé de 4 volets. Le premier concerne le climat des affaires. Le deuxième s’occupe de la facilitation des échanges. Le troisième volet s’intéresse à la politique commerciale ; et enfin, le quatrième volet se charge de l’appui à la qualité.

En effet, à la fin du mois d’avril dernier, la situation se présentait comme suit concernant le déroulement de différents volets dudit programme. Au niveau du climat des affaires, le taux de réalisation a été de 68%. Quant à la facilitation du commerce et sur les reformes douanières, il a été de 87%. Pour sa part, le taux de réalisation à la politique commerciale était évalué à 68% et l’évaluation de l’appui à la qualité s’élevait à 67%. Ce qui donne dans l’ensemble une évaluation de 77% pour le compte du projet.

C’est ainsi que le Ministre-Conseiller –Chef de Coopération, M. Vincent G. Down n’a pas manqué de faire des éclaircissements sur le présent projet et des activités réalisées. Il s’exprime en ces termes : «  Aidcom est un projet lancé au début de l’année 2010 avec comme objectif d’aider la République démocratique du Congo à être beaucoup plus performent dans le monde de commerce. Sur ce, nous avions mis plusieurs composantes, parmi lesquels l’une était plus nécessaire. C’est celle de former des ministères comme le ministère des Finances, Commerce et autres. Cette formation a intéressé même des secteurs privés de les former pour faire susciter en eux un besoin de s’approprier de l’impact de mise en œuvre de droit de faire dans le cadre de l’ordination des programmes d’administration en Afrique », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre, «  nous avons formé des centaines, voire des milliers d’acteurs qui doivent s’approprier cet instrument. Et en même temps, nous avons réussi à améliorer et à réhabiliter beaucoup de choses. Nous avons construit plusieurs bureaux de douanes,… Nous avions aussi construit des tribunaux et Cours de commerce. Le programme Aidcom a mis en place un système de logiciel qui s’appelle, Sydonia qui sert à améliorer la rapidité et la transparence dans la récolte des recettes douanières. Et finalement, nous avons formé des techniciens, et aussi équipé une vingtaine de laboratoires qui sont sous la gestion de l’Office congolais de contrôle. Et bientôt, nous allons livrer à l’endroit de la RDC un lot d’équipements capables de détecter tous les faux produits pharmaceutiques qui arrivent dans le pays ».

Le satisfecit de l’UE

A en croire le ministre-conseiller chef de Coopération, M. G. Down, dès la première impression qui se dégage, c’est le lieu de dire que Aidcon est un projet qui est en train d’atteindre ses objectifs. Cela est constaté depuis le lancement des activités et réalisations. Et les résultats s’avèrent cependant positifs. Néanmoins, « tous les objectifs globaux et spécifiques escomptés dans le cadre de ce projet vont être réalisés d’ici la fin de l’année 2015 », affirme-t-il.

Il sied de souligner que les objectifs généraux du programme Aidcom consistent à appuyer le gouvernement dans ses efforts pour rendre l’économie de la RDC plus compétitive. Tandis que les objectifs spécifiques, c’est d’améliorer la sécurité juridique propice aux investissements, faciliter le commerce, élaborer et mettre en œuvre la politique commerciale et enfin, renforcer la compétitivité. Le tout pour un budget de 16 millions d’Euros, financé par l’Union Européenne.

(Charlie Muepu/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse