Coopération congolo-malienne: Mobilisation de la colonie malienne pour la visite de travail du président Ibrahim Boubacar Keita

par -
0 233
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est à 17 heures précises, en heure locale, ce lundi 23 juillet 2018, que le président malien, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a foulé le sol de Brazzaville, par l’aéroport international Maya-Maya. Il a été accueilli par son homologue congolais, Denis Sassou-N’Guesso.

L’image fera sans doute date, le bain de foule, accompagné d’une liesse populaire et des sonorités maliennes qu’a eu droit le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keita, à la sortie du pavillon présidentiel, avant de rejoindre le président Denis Sassou-N’Guesso, à bord du véhicule de commandement. Un instant qui a donné la mesure des liens de fraternité  et d’amitié qui règnent entre les peuples congolais et maliens.

La mobilisation de la communauté malienne comme un seul homme le long de l’aéroport international Maya-Maya et le Boulevard Denis Sassou-N’Guesso, est un signal fort pour cette échéance électorale qui pointe à l’horizon et à travers les banderoles autres gadgets collés sur les véhicules accompagnant le cortège, un seul message le soutien au candidat président, le candidat de l’unité et de la réconciliation des fils et filles du Mali, le président IBK.

Des sources proches de la présidentielle indiquent que, le président Boubacar Keita s’adressera à la communauté malienne présente au Congo, quelques heures après son arrivée au Palais des congrès de Brazzaville, qui a déjà été pris d’assaut depuis le début de l’après-midi. Un message, sans doute, qui ne manquera pas d’épingler les grands axes du programme  de société du candidat président.

Le président malien qui ne s’est pas exprimé devant les micros à son arrivée aura certainement des entretiens en tête à tête avec son homologue congolais, avant de regagner son pays, le 24 juillet 2018.

Soulignons qu’au Mali, à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, la réunion prévue ce lundi 23 juillet par la Direction générale de l’élection avec les partis politiques et les observateurs internationaux a été reportée. Ce week-end, cette même Direction avait convoqué les différents acteurs pour tenter de sortir de la polémique autour du fichier électoral. Vendredi, en effet, l’URD, parti d’opposition, dénonçait des incohérences entre le fichier électoral audité par les experts internationaux et le fichier mis en ligne sur le site de la Direction générale de l’élection. Tentative de fraude ou erreurs techniques ? Le président de la Céni Amadou Ba certifiait ce lundi matin en conférence de presse que le seul fichier électoral utilisé pour imprimer les cartes d’électeurs est bel et bien celui audité par les experts internationaux.

(Roch Bouka/Correspondant Rtga World à Brazzaville)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse