Coopération bilatérale: M. El Orabi pour le développement des relations parlementaires entre l’Egypte et la Rdc

par -
0 640
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une délégation d’hommes et femmes d’affaires égyptiens séjournent depuis quelques jours dans la capitale congolaise afin de renforcer les liens de coopération entre la République arabe d’Egypte et la République démocratique du Congo, notamment dans le domaine économique. A la tête de cette délégation il y a un parlementaire nouvellement élu en Egypte, M. Mohamed El Orabi, un ancien ministre des affaires étrangères égyptien, qui, pour sa part, est venu à Kinshasa dans le cadre de renforcer le développement des relations entre les parlements congolais et égyptien.

Il a rencontré les présidents des deux chambres du Parlement de la République, MM. Léon Kengo wa Dondo pour le Sénat et Aubin Minaku pour l’Assemblée nationale. Mais aussi, les conseillers politique et militaire du Président de la République ainsi que le chargé des relations extérieures du Sénat. Dans leurs échanges, ces personnalités ont discuté sur tous les aspects des relations entre l’Egypte et la Rdc.

Hier face à la presse congolaise, cet ancien diplomate égyptien Mohamed El Orabi (puisque, plusieurs fois ambassadeur de la République arabe d’Egypte en Europe, aux Etats-Unis d’Amérique, et Moyen-Orient) affirme être convaincu de la disponibilité démontrée par ces autorités congolaises de développer les relations entre l’Egypte et la Rdc, notamment dans le domaine parlementaire et dans plusieurs autres domaines.

Cette visite a un impact non négligeable et est d’une grande importance. D’autant plus que c’est pour la toute première fois qu’un membre du Parlement égyptien arrive en Rdc dans ce cadre. Ce qui prouve également l’importance des relations qui existent entre la Rdc et l’Egypte. Pour un avenir radieux de ces relations égypto-congolaises, le député égyptien Mohamed El Orabi a salué le travail et le rôle capital que joue l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte en Rdc, M. Hany Salah.

Il a quant à lui annoncé la création d’un groupe de réflexion entre les parlementaires congolais et égyptiens ainsi que la consécration d’une année culturelle entre les deux pays. Mohamed El Orabi a indiqué que le peuple égyptien en général, soutient le développement de cette coopération bilatérale entre l’Egypte et la Rdc. « Je vais déployer tous mes efforts au sein du Parlement égyptien pour développer les relations entre les deux pays en général, et parlementaires en particulier », a-t-il dit.

Les réponses du député égyptien aux journalistes congolais

Répondant à diverses questions lui posées par des journalistes congolais, l’élu égyptien a affirmé, contrairement à ce qu’ont diffusé les médias occidentaux, que les élections législatives en Egypte se sont déroulées en bonne et due forme et que le taux de participation de plus de 30 % a été au-delà des attentes par rapport à ce qu’on envisageait. « Le peuple égyptien aujourd’hui soutient le régime en place », a déclaré M. Mohamed El Orabi.

Quant à la position de l’Egypte face à la conférence sur le climat (COP21) dont les travaux ont été lancés hier à Paris en France, le pays des pharaons s’aligne avec tous les autres pays qui pensent que le problème de l’environnent est crucial et constitue un défi pour l’avenir de l’humanité et qu’il faut agir. L’hôte égyptien a plaidé pour une distribution équitable entre les pays développés et ceux en voie de développement.

S’agissant du processus électoral en Rdc, le député égyptien Mohamed El Orabi a indiqué que l’Egypte suit de près toute la situation politique en Rdc, la situation des élections, sur le dialogue national politique inclusif en vue en Rdc… « L’Egypte a une expérience sur l’organisation des élections. Nous pouvons prodiguer des conseils techniques à la Rdc, fournir un potentiel humain comme témoins, et même recycler certains acteurs de ces élections. Le peuple congolais peut compter sur la fraternité égyptienne », a-t-il dit, en insistant sur la nécessité de renforcer les liens de coopération entre l’Egypte et la Rdc.

Concernant la fléau du terrorisme, Mohamed El Orabi a souligné que l’Egypte a un grand rôle à jouer dans ce domaine d’autant plus que l’Egypte fait aujourd’hui partie des membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Et, l’Egypte est très engagée dans la lutte contre le terrorisme, étant lui-même victime du fléau. « Le problème du terrorisme concerne tout le monde. Le terrorisme se repend très vite ces derniers temps, il faut agir vite et efficacement », a martelé le député égyptien en séjour à Kinshasa.

(Lepetit Baende  )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse