Convocation du dialogue politique national inclusif: L’UDPS prend acte

par -
0 1165
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Dans un communiqué du 1er décembre 2015, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), à travers son président national Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a pris acte de l’annonce faite par le Président de la République, le samedi 28 novembre dernier, de convoquer un Dialogue qui porte principalement sur l’organisation d’un processus électoral apaisé, complet, inclusif, crédible et conforme aux standards internationaux et sur toutes les questions connexes au processus électoral

*Il prie instamment le Secrétaire général des Nations-Unies de désigner un facilitateur pour éviter que le pays ne sombre davantage dans une situation de chaos, qui a déjà coûté en vies humaines congolaises, en investissement d’énergie et des moyens à la communauté internationale. Toutefois, le parti reste disposé à examiner toute initiative émanant de la communauté internationale visant les objectifs recherchés qui sont notamment, l’élaboration d’un calendrier électoral réaliste et consensuel, qui tient compte des délais constitutionnels ; la mise à jour du fichier électoral pour l’organisation d’un processus électoral crédible et dans un climat apaisé, etc.

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, dans un message à la Nation congolaise le samedi 28 novembre dernier, a décidé de la convocation d’un Dialogue Politique National Inclusif, et de la mise en place subséquente, d’un Comité Préparatoire pouvant régler tous les aspects liés à son organisation matérielle. Informé par cet acte de haute portée politique posé par le Chef de l’Etat, l’Union pour la démocratie et le progrès social que dirige M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a pris acte de cette décision, indique un communiqué de ce parti politique de l’opposition signé le 1er décembre 2015.

A travers le même communiqué, le lider maximo prie instamment le Secrétaire général des Nations-Unies de désigner un Facilitateur pour éviter au pays de sombrer davantage dans une situation de chaos, qui a déjà tant coûté en vies humaines congolaises, en investissement d’énergies et des moyens à la communauté internationale. Cette demande d’Etienne Tshisekedi n’est pas très loin de ce que le Président de la République a expliqué dans son message à la Nation. Sinon, celui-ci a indiqué que la tâche de la co-modération de ces assises pourra bénéficier de l’accompagnement d’une facilitation internationale qui aura à offrir ses bons offices, en cas de difficulté majeure.

C’est ici qu’il faut insister que dans l’objectif de rencontrer cette exigence de l’opposition, quatre noms ont été proposés par le pouvoir en place à Ban Ki-moon, pour permettre à ce dialogue de se tenir. Il s’agit de l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, du président angolais Eduardo Dos Santos, du président de l’Assemblée nationale sénégalaise, Moustapha Niasse et de l’Envoyé spécial de l’ONU pour la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit, pour assurer la médiation du “dialogue national ».

De la paternité du dialogue

Loin de nous la prétention de refuser au lider maximo la paternité de la convocation du dialogue, comme c’est bien expliqué dans le communiqué de presse en question, l’opinion doit savoir que la Rd Congo a un Président de la République élu par tous les Congolais et c’est à lui qu’incombe la responsabilité de convoquer le dialogue.

Voilà qui l’a poussé à souligner qu’après toutes les consultations menées, et après avoir donné du temps aux pessimistes et à tous ceux qui se sont prononcés contre le Dialogue de proposer des voies alternatives crédibles, au-delà des affirmations péremptoires de rejet par principe de ce que le bon sens commande, on est arrivé à la conclusion que seul le dialogue peut, une fois de plus, permettre à la Nation de prévenir une crise pouvant surgir du fait de la non résolution, en toute responsabilité, des problèmes posés.

Toutes les autres questions comme le calendrier électoral et le fichier électoral, sont partagées tant par le Président de la République que par le lider maximo, une raison de plus pour ce dernier de s’impliquer pour la réussite de ce dialogue. Et ce, conformément au pré-dialogue qui a été organisé il y a peu non seulement à Kinshasa, mais aussi à l’étranger.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse