Contrôle de l’évaluation en douane. Kinshasa : fin de l’atelier de formation de l’OMD

par -
0 834
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après cinq jours d’intenses travaux à Sultani Hôtel, dans la commune de la Gombe, les rideaux sont tombés le vendredi 29 mai 2015, sur l’atelier de formation animé à Kinshasa par deux experts de l’Organisation mondiale des douanes (OMD). Sous le thème « l’Evaluation en douane », celui-ci a connu la participation des cadres et agents des Directions provinciales Kin-Ville, Kin-Aéro et Kongo central de la DGDA, Direction générale des douanes et accises d’une part ; et d’une délégation de la douane centrafricaine d’autre part. La 2è session du genre se tient à Lubumbashi dès ce matin.

Trois discours ont été prononcés à la cérémonie sanctionnant la clôture de l’atelier de formation de l’Organisation mondiale des douanes (OMD). Celui-ci était consacré à « l’Evaluation en douane », à l’intention des cadres et agents des Directions provinciales Kin-Ville, Kin-Aéro et Kongo central de la DGDA, Direction générale des douanes et accises d’une part ; et d’une délégation de la douane centrafricaine d’autre part. Ce, avant la deuxième session de la même formation qui s’ouvre ce matin à Lubumbashi, dans la Katanga.

Satisfecit des participants

Dans le premier discours, celui de remerciements des participants, Mme Golango a salué la tenue dudit atelier, fière chandelle au Directeur général de la DGDA Déo Rugwiza Magera qui, depuis son avènement à la tête de la grande Régie pourvoyeuse de recettes de la République démocratique du Congo, a imprimé cette tradition, devenue légendaire, dans le renforcement des capacités des cadres et agents de la Direction générale des douanes et accises.

« Depuis votre avènement, plusieurs formations ont été organisées au profit des cadres et agents, au pays comme à l’étranger », a-t-elle rappelé, en en citant une dizaine. Et comme cerise sur gâteau, la porte-parole a salué la forte participation de la femme à toutes ces dernières, pour dire que le patron de la douane congolaise est un homme ‘’genré’’. « La femme y a toujours occupé une place de choix. En effet, sur les 33 participants, 14 sont des femmes. De quoi reconnaître l’importance accordée à cette dernière ».

Au nom, de ses pairs, elle a par la suite affirmé qu’ils ont tous « acquis un niveau appréciable dans l’évaluation en douane ainsi que le mécanisme de mise en œuvre, au moyen des enseignements très pratiques ».

Avant de clore son propos, une demande a été formulée à l’endroit de la haute hiérarchie de la DGDA : « Nous nous sentons investis d’une lourde responsabilité au sortir de cette formation. Accordez-nous l’accès au site de l’OMD en mettant à notre disposition du matériel informatique et autres instruments de l’OMD à notre disposition ».

Sans trop de commentaire, mais heureux d’avoir accompli la mission, l’expert de l’OMD a, quant à lui, remercié le DG Rugwiza pour avoir créé des conditions favorables au succès dudit atelier. Et de renchérir : « la coopération a toujours préoccupé l’OMD. On l’a vu (Ndlr avec la haute direction de la DGDA), on l’a vécu ».

Il a, avant de terminer, salué la discipline ainsi que l’assiduité qui ont caractérisé les séminaristes, leur enjoignant de partager les connaissances avec leurs collègues, afin que tous soient à la hauteur pour fournir du bon travail.

Les recommandations de Déo Rugwiza

Prenant la parole en dernier, la Directeur général de la DGDA, Déo Rugwiza Magera a salué l’Accord signé avec l’OMD où cette dernière se promet de mettre à la disposition de la DGDA du matériel informatique, logiciels et base des données indispensables au renforcement des capacités.

C’est le lieu de noter que la DGDA a déjà, dans cette logique, et sur fonds propre, acquis 2.000 ordinateurs dont quelques-uns ont été utilisés lors de l’atelier.

Déo Rugwiza a formulé trois importantes recommandations aux séminaristes : « soyez adeptes et animateurs du changement ; appropriez-vous les enseignements dispensés et formez vos collègues ; considérez les acquis de cet atelier comme une mine d’or om l’on vient se ressourcer ». Cela,   étant rassuré que la compétence de chacun va contribuer à l’optimisation de différents services de la douane congolaise.

C’est sur cette note qu’il a déclaré clos les travaux du séminaire national sur le Contrôle de l’Evaluation en douane, destiné aux experts et formateurs, annonçant la deuxième étape de Lubumbashi dès de lundi 1er juin, et remettant des certificats à chaque participant ainsi que le support contenant tous les enseignements reçus durant la session. Ce certificat est contresigné par le Secrétaire général de l’OMD Kunio Mikuriya et le Secrétaire général adjoint Sergio Mujica.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse