Contre toutes folles rumeurs d’Avc

par -
0 827
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Papa Wemba sur TV5 et au festival d’Abidjan au mois d’ Avril

Alors qu’il a eu quelques ennuis de santé liés à une migraine proche de la malaria, l’artiste musicien Papa Wemba a fait l’objet dernièrement de fausses rumeurs selon lesquelles il aurait frôlé l’Accident cardio vasculaire (AVC). Ce qui n’était pas le cas , pour preuve, il a regagné Kinshasa le dimanche dernier pétillant de santé après les soins médicaux suivis en Europe. C’est ce qu’a affirmé l’ un de ses fidèles proches collaborateurs au nom de Jean Félix Béjé Besala l’administrateur général du groupe Viva la Musica .

Dans dix jours , la star internationale de la chanson congolaise « Nkuru Yaka Vieux Magrokoto  Bakala Dia Kuba» en contrôle médical, devra regagner Paris en vue d’un passage télé promotionnel de son récent tube intitulé « Maître d’école » sur la chaîne internationale française TV5 et se prépare aussi à donner un grand concert accompagné de tout son groupe Viva la Musica lors d’un festival de la chanson africaine prévue au mois d’Avril prochain à Abidjan en Côte d’Ivoire aux côtés de « Zouk machine » et « Magic System » , a confirmé la même source.

Chanteur compositeur congolais , Jules Shungu Wembadio, dit Papa Wemba va fêter au mois de juin prochain ses 67 ans d’âge dont 37 ans de vie musicale. Il est l’un des artistes musiciens africains les plus populaires depuis plusieurs années.

Papa Wemba se surnommant « chef du village Molokaï » est né en 1949 à Lubefu dans l’actuelle province du Sankuru en République Démocratique du Congo.

Dès sa tendre enfance, il a cultivé une voix ténor particulière et devient chantre en suivant les traces de sa mère, une pleureuse professionnelle. Au milieu des années 60, il est élève à l’Ecole Pigier à Kinshasa et fait de la chorale religieuse en dehors de l’école. Puis après la mort de ses parents, il s’oriente vers la musique populaire kinoise dans son quartier Matonge , le berceau de la musique congolaise sous le pseudonyme de Jules Presley.

En décembre 1969 à Kinshasa avec Jossart Nyoka Longo , Félix Manuaku Waju (Pépé Felly), Evoloko Atshuamo, Mavuela Somo et d’autres jeunes musiciens , il participe à la création de l’orchestre Zaïko Langa Langa ,un des groupes populaires du Zaïre (aujourd’hui RDC) et en Afrique dans les années 70 à 90. En 1974 lorsque ce dernier atteint le sommet de sa gloire, avec des tubes à succès , Papa Wemba signe des chansons telles « Mete », « La Vérité » et « Chouchouna ». En décembre 1974, il quitte Zaïko Langa Langa en vue de former un nouvel orchestre « Isifi Lokole » avec Evoloko et Mavuela Somo. C’était à l’époque de l’authenticité zaïroise, comme particularité cet ensemble ajouta au rythme de Zaïko, le « lokolé », un instrument africain de percussion. La chanson « Amazone » dédiée à son épouse, domine les hit parades sur les deux rives du Congo en 1975.

En 1977, il crée le groupe Viva la Musica qui évolue jusqu’à ces jours. Pour rappel, de 1979 à 1980 , Papa Wemba a intégré le groupe Afrisa International de Tabu Ley Rochereau .

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse