Contrairement aux rumeurs: Pas de vente de certaines espèces animales protégées aux Chinois

par -
0 234
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un communiqué parvenu au Journal l’Avenir et signé par Me Moïse Bumbu Lukubile, Directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et développement durable, il n’y a aucune action ce jour allant dans le sens de la vente de certaines espèces animales protégées à deux zoos chinois. Et ce, contrairement à une information largement rependue sur les réseaux sociaux.  A en croire cette source, dix okapis doivent être transférés de la RDC au zoo de Taiyuan et de Anji Zhongnan (Chine). La demande a été formulée par Liuminheng, directeur de Tianjin Junheng International Trade Corporation dans le cadre « des échanges » avec l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

6 espèces de gorille (Gorille beringei), 8 espèces de bonobos, 8 espèces de chimpanzés, 4 espèces de Lamentins sont également concernées par ces importations. Une équipe du ministère de l’environnement et développement durable se rendra bientôt en Chine « en vue de se rassurer de l’accueil et surtout de la meilleure conservation de ces différentes espèces aux zoos sus mentionnés », détaille une correspondance du ministre Amy Ambatobe.

A ce sujet, le Gouvernement congolais, à travers le Ministère de l’Environnement et Développement Durable explique que toute demande d’échange d’espèces régie par la convention CITES, doit faire l’objet d’une analyse minutieuse par l’organe technique habilité à statuer sur la question, à savoir l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). C’est dans cette optique que le Ministre de l’Environnement et Développement Durable a transmis à l’ICCN la demande du Directeur Exécutif de Tianjin Junheng lnternationaI Trade Corporation pour avis technique.

Ainsi, la correspondance du Ministre de l’Environnement et Développement Durable ne peut en aucun cas être considérée, ni interprétée comme un permis d’exportation, moins encore une vente de ces espèces à des tiers ; mais comme une instruction à l’ICCN de procéder à l’examen du dossier soumis par le requérant pour sa conformité à la Convention CITES et aux lois de la République.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse