Contrairement à la tendance observée deux semaines avant: Le taux de change connaît un raffermissement

par -
0 643
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il a été constaté que le taux de change a connu un raffermissement. En effet, contrairement à la tendance observée les deux ou trois dernières semaines dernières, le Franc congolais est entrain de se raffermir, soit 947 Fc/le dollar au taux officiel et 966 au marché parallèle. Mais les efforts se poursuivent pour que ce raffermissement puisse se consolider d’avantage. Entre-temps, le taux de croissance a été revu légèrement à la baisse pour notamment la contraction de l’activité économique, le problème lié à l’énergie électrique, mais également le problème lié à la baisse des cours des matières premières qui ne stimulent pas les investisseurs ou les producteurs.

Cours de change du lundi 25/04/2016

 

Unité Code Libellé Cours acheteur Cours moyen Cours vendeur
1 AUD DOLLAR AUSTRALIEN 720,6200 735,3265 750,0330
1 CAD DOLLAR CANADIEN 735,5236 750,5343 765,5450
1 CHF FRANC SUISSE 951,8203 971,2452 990,6701
1 EUR EURO 1 046,3757 1 067,7303 1 089,0849
1 GBP LIVRE STERLING 1 341,8492 1 369,2338 1 396,6185
1 JPY YEN JAPONNAIS 8,3442 8,5145 8,6848
1 USD DOLLAR AMERICAIN 928,9769 947,9356 966,8943
1 XAF FRANC CFA 1,5952 1,6277 1,6603
1 XDR D.T.S 1304,8410 1 331,4704 1 358,0998
1 ZAR RAND SUD AFRICAIN 64,8908 66,2151 67,5394

 

Comme d’habitude, la réunion ordinaire de la Troïka stratégique du Gouvernement s’est tenue hier et au cours de laquelle, il a été passé en revue la situation économique sur le plan international et interne. Sur le plan international, il a été observé la signature par 175 pays de l’accord du le climat le 22 avril 2016 et parmi les chefs d’Etat qui ont signé cet accord, il y a Joseph Kabila Kabange de la République démocratique du Congo.

Pour le Chef de l’Etat, ces engagements représentent « un effort considérable » dès lors que son pays – cela est de notoriété publique – « œuvre résolument pour sa reconstruction et son émergence », avant d’indiquer que « Par cet effort exceptionnel qui, dans un partenariat renforcé, mobilise le Gouvernement, la Société civile et le Secteur privé, la République Démocratique du Congo entend démontrer sa volonté de soutenir l’effort mondial nécessaire pour maintenir le niveau de la hausse de température globale en dessous de 1,5 degré Celsius d’ici la fin du siècle, et garantir ainsi une vie meilleure aux générations futures.

Ensuite, il a été observé la tendance économique actuelle où la situation est du moins morose lorsqu’on regarde les perspectives sur le plan international. Il faut avouer que le comportement économique de la Chine ainsi que de l’espace européen, les Etats-Unis guident les agrégats macroéconomiques au niveau mondial. Et au jour d’aujourd’hui, il s’observe que dans l’espace africain, là aussi les perspectives ne sont pas si meilleures à telle enseigne que la croissance économique projetée pourrait se situer autour de 3%, au lieu de 3,4% comme prévu.

Une légère hausse des cours des matières premières

Examinant la situation des matières premières, il a été noté une hausse légère des cours des matières premières, notamment le cuivre dont la tonne métrique qui s’est échangé à 4935 dollars Us. L’or a également connu une légère hausse et l’once s’est échangé à 1245 dollars Us. Par contre le cobalt, il a connu une légère baisse passant de 24503 dollars Us à 23809 dollars Us pour la semaine passée. Pour ce qui est des céréales, il y a une hausse générale. Au sujet du riz, c’est 10,67 dollars Us la livre ; pour ce qui est du blé, c’est 495 dollars Us la tonne. Pour ce qui est du mais, il est à 144 la tonne.

Il faut noter également que la parité Euro-dollar a connu un raffermissement du côté du dollar Us, parce que d’une semaine à l’autre, la parité s’est située à 1.131 contre 1.126. Ce qui justifie un léger raffermissement par rapport à l’Euro.

Pour revenir sur la situation interne, disons que le taux de croissance a été revu légèrement à la baisse pour les raisons que les évoqué antérieurement, notamment la contraction de l’activité économique, le problème lié à l’énergie électrique, mais également le problème lié à la baisse des cours des matières premières qui ne stimulent pas les investisseurs ou les producteurs.

Pour ce qui est des finances publiques, il s’observe un léger déficit, un creux, mais qui pourra être comblé rapidement par les recettes attendues des régies financières. A propos du plan de trésorerie de la BCC, le déficit s’est situé 2.935 millions des Francs congolais.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse