Contrairement à ce qu’un média en ligne a publié

par -
0 1144
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Aucun agent congolais ou chinois de Metal-mines Sarl n’a été arbitrairement arrêté

La société Metal-Mines Sarl dément l’information selon laquelle ses agents congolais et chinois seraient arrêtés et détenus arbitrairement par le service de renseignement à Lubumbashi, capitale de l’ancienne province du Katanga, comme l’a dit un média en ligne.

« La Direction de Metal-Mines Sarl se déclare choquée par cette campagne de manipulation qui vise à ternir l’image du pays et à saper les excellentes relations entre la République démocratique du Congo et son partenaire chinois. Elle dément de la manière la plus ferme ces informations mensongères et affirme qu’aucun de son personnel qu’il soit congolais ou chinois, n’a été arbitrairement arrêté ni détenu par les services de renseignement en signe d’intimidation contre le député Banza », a indiqué le conseiller en communication de cettefirme, Fabien Lumbala, lors d’un point de presse, organisé le vendredi dernier.

En effet, a-t-ilexpliqué, un article paru le 30 septembre à Une d’un média en ligne, annonce que des sujets chinois opérant au sein de la société Metal-Mines ont été arrêtés arbitrairement et certains même seraient détenus par les services de renseignement à Lubumbashi en signe d’intimidation à l’endroit du député national Banza Dany,après sa décision de changer son appartenance politique. Ce qui est faut rétorque Fabien Lumbala face à la presse, avant de préciser que ce média en ligne a cité dans ses colonnes deux organisations congolaises de promotion et défense des droits de l’homme. Il s’agit de Cdh et Justicia basée dans le Sud-est de la Rdc.

Ainsi, Metal-Mines Sarl qui est une société de droit congolais et filiale de l’entreprise chinoise Hanrui Cobalt exploitant le cuivre et le cobalt depuis 2007, a voulu éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur cette désinformation, qui risque de toucher, si pas de salir sa bonne réputation auprès de l’Etat congolais et de ses autres partenaires, mais aussi de la population congolaise du coin, pour laquelle elle s’investit.

Revenant sur cet ancien partenaire, Banza Dany, le conseiller en communication de Metal-Mines Sarl, souligne que ce dernier n’est plus associé minoritaire de la société depuis le 20 novembre 2011, date à laquelle, il avait vendu ses parts de 20% à l’associé majoritaire. «  L’opération de la vente de ses parts s’était déroulée en toute légalité et transparence. Et depuis lors, il n’est plus lié ni de près ni de loin aux actions de l’entreprise », renchérit Fabien Lumbala, avant par ailleurs, de déplorer le professionnalisme avec lequel ce média en lignea traité les informations de ces deux Ong jusqu’à oublier que la société a une adresse juste pour ne fut-ce-que confronter les sources, du moins pour les agents qui seraient détenus arbitrairement.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse