Construction de la nouvelle aérogare de l’aéroport international de Ndjili: Kabila donne le go

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Initialement prévue pour le 1er mai 2018, journée dédiée aux travailleurs du monde entier, la cérémonie de la pose de la première pierre en vue de la construction définitive de l’aéroport international de Nd’jili a lieu aujourd’hui. Et c’est le président de la République, Joseph Kabila Kabange qui va lancer les travaux, en présence de tous les corps constitués et de la population congolaise. Et ce, parce que les exigences de modernité et la mise aux normes des infrastructures aéroportuaires de Kinshasa Nd’jili revêtent aujourd’hui un caractère prioritaire et urgent pour le Gouvernement de la République démocratique du Congo.

La Rdc était pratiquement le seul pays de la région qui avait des infrastructures aéroportuaires ne répondant aux normes, ni à ses ambitions, contrairement à d’autres pays du monde qui n’ont ni les mêmes richesses  ni les mêmes opportunités.

Soulignons que pour la modernisation de cet aéroport, un contrat a été signé  le 16 septembre 2013 entre la Régie des Voies Aériennes (RVA) et WEIHAI International Economic and Technical Cooperative (WIETC) pour la construction et équipement d’une nouvelle aérogare de l’aéroport international de Nd’jili. Cet aéroport a été ouvert à l’exploitation du trafic en 1956. Il est le plus important des aéroports internationaux de la Rdc et occupe à lui seul 40% de toutes les activités de la RVA. Une nouvelle aérogare modulaire internationale et une nouvelle tour de contrôle de 32 mètres ont été inaugurées par le Chef de l’Etat le 25 juin 2015.

Ce nouveau projet comprend notamment la construction d’une nouvelle aérogare de 40.617 m², la construction des tarmacs de 74.517 m², le prolongement du taxiway parallèle et des bretelles de 68.891 m², la construction des viaducs de 8.000 m², la construction d’un parking véhicule de 1.200 places et une fontaine et les travaux de déviation du boulevard Lumumba sur 5 Km.

Avec ce projet, l’aéroport de Nd’jili pourra répondre aux problèmes de flux annuel de 3 millions des passagers et construire un Hub International en Afrique, fournir la garantie de sécurité et de service de haute qualité afin de répondre aux normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) en atteignant la norme de service de classe C, et fournir un espace approprié aux nouvelles exigences de modernité.

Ce projet est cofinancé par EXIM Bank Of Chine et l’Etat congolais. Le marché a été régulièrement attribué à WIETC pour un montant de 364,9 millions de dollars américains pour un délai contractuel de 36 mois à dater du premier paiement. Et l’on apprend que le Gouvernement congolais est prêt avec le 40% de sa part.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse