Constatant le danger à venir, Joseph Kapika dénonce : « Katumbi et G7 veulent liquider l’Udps »

par -
0 348
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ancien secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social (Udps), Joseph Kapika, est sorti de son silence sur la crise qui sévit au sein de son parti, l’Udps, et de sa plateforme le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement. Au cours d’un face à la presse, il a évoqué plusieurs points d’actualité qui ont emmené le Rassemblement au chaos. Non seulement le Rassemblement, mais aussi l’Udps, parti cher à l’Opposant Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, décédé depuis le 1er février à Bruxelles et dont le corps sera rapatrié à Kinshasa, le 12 mai prochain. Premièrement, pour le cas Pierre Lumbi, président du G7, qui est frauduleusement aujourd’hui à la tête du Conseil de Sages du Rassop, Joseph Kapika a révélé que la candidature de ce dernier n’a jamais été soutenue par l’Udps. Et cela même pour le poste du Président du Conseil national de Suivi de l’Accord, qui pose problème jusqu’à ce jour.

« L’Udps n’accepte pas Pierre Lumbi comme président du Comité de sages et du CNSA. Le parti n’a pas été consulté dans ce choix-là », a-t-il affirmé. Il poursuit en disant qu’avant de prendre toute décision, le Rassemblement doit laisser la latitude au parti d’en débattre. « Vous pensez que du vivant de notre président, Etienne Tshisekedi, les gens pouvaient prendre des décisions sans se référer à lui ? On n’en veut pas », martèle Joseph Kapika. Voulant comprendre la personne de Pierre Lumbi, il pense que ce dernier ne vaut pas. Et d’ajouter que le président du G7 n’est pas en même de présenter les désidératas  de l’Udps auprès de grandes institutions de la République. « Pierre Lumbi est un ancien chef de sécurité. On ne quitte pas le service de sécurité, on reste dedans. Et vous croyez que ce monsieur devant le Président Kabila, saura le regarder des yeux et parler ? Il n’est pas à même de présenter les désidératas de l’Udps auprès du président Kabila », a fait savoir l’ancien Sg de l’Udps. Il va même plus loin en disant que lorsqu’on est président du CNSA, on a un cabinet ministériel qui fonctionne et Pierre Lumbi a déjà des moyens financiers et sa plateforme n’a pas des chômeurs. « Nous nous avons des chômeurs à placer, que notre président a laissé, et le premier poste qui arrive, au lieu d’abord de lutter contre le chômage, on donne à quelqu’un qui n’a pas des chômeurs. Suivant notre règlement, quand le parti vous donne un poste, 10% de vos émoluments entrent dans la caisse du parti. Et l’on dit non, que cet argent entre au MSR qui a beaucoup d’argent. Comment voulez-vous que l’Udps fonctionne ? », affirme avec amertume, Joseph Kapika.

Concernant la nouvelle restructuration du Rassemblement, dont Félix Tshisekedi est à la tête, M. Kapika souligne en disant qu’il fallait créer ce poste à Genval. Et comme il n’en était pas le cas à Genval, il n’est pas question de tolérer une telle chose. « Pourquoi n’ont-ils pas créé ce poste-là à Genval ? On le crée dès qu’on apprend que Tshisekedi est mort et on le donne à Félix. Non, il n’est pas question et c’est de la poudre aux yeux », ajoute-t-il. Quant à la radiation de certains cadres de l’Udps, Joseph Kapika s’attaque à Moïse Katumbi.  Il pense que celui-ciE instrumentalise tout au sein du Rassemblement. « Il est avec le G7 et ce sont eux qui veulent liquider l’Udps. C’est comme ça qu’ils prennent toutes les décisions et pensent qu’ils vont les imposer à l’Udps. Ça ne marchera pas, car l’Udps n’est même plus associer à cette prise de décision », révèle M. Kapika, avant de publier tout haut que la mort de Tshisekedi réjouit Katumbi, car se croyant futur grand leader.

De la radiation de cadres de l’Udps

A ce sujet, Joseph Kapika fait savoir que ses paires, tels que Bruno Tshibala et Valentin Mubake, ont été radiés du parti parce qu’ils se sont opposés à la nomination de Pierre Lumbi à la tête du Comité de sages du Rassop. « Vous aviez suivi Valentin Mubake dans les médias quand il est parti rencontré le président de la République. Il vous dit bien qu’il a appelé Félix pour lui demander pourquoi il refusait d’aller aux consultations. Valentin a siégé avec eux à la Cenco et si on refuse d’aller chez Kabila, il faut lui expliquer le pourquoi ! Il n’est pas associé et il fait quoi ? », s’interroge-t-il. Par ailleurs, il affirme que ceux qui ont exclu ces deux cadres n’ont ni mandat, ni compétence.

Kabund a failli

Ici, il n’y a pas de commentaires. Joseph Kapika s’explique lui seul : « Ce Jean-Marc, lorsqu’il a été nommé par Etienne Tshisekedi, sa première mission était d’unifier le parti. Le président meurt, il se met à exclure ce qu’il peut exclure. Le danger ce que, nous nous reconnaissons tous en Tshisekedi. Quand les gens se battaient à l’Udps, tous se réclamaient de Tshisekedi. C’est lui qui avait nos espoirs, c’est lui qui nous gérait de très bonne manière. Mais aujourd’hui qu’il est mort, vous allez dire Tshibala est exclu, et peut-être moi demain et tout le monde applaudi. Non ce n’est pas ça. Vous risquez d’exclure tout le monde pour vous retrouver seul, donc vous vous êtes exclu. Donc pour eux, tous les vieux qui ont travaillé avec Tshisekedi doivent partir ? J’ai passé 27 ans à côté du président et quand on nous tapait dans les rues, on nous jetait en prison, quand nous avons connu des divorces dans nos foyers, nos parents, nos enfants n’ont pas étudié, eux ils étaient où ? Nous avons vieilli dans ce combat et nous disons que ça ne passera pas ». L’avenir s’annonce dangereux au sein de l’Udps et du Rassop. Dossier à suivre.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse