Constant Omari : «Jamais les Léopards ne sont rentrés à la porte du Mondial depuis 1974 »

par -
0 199
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le président de la FECOFA, 2ème vice-président de la CAF et membre du Comité exécutif de la FIFA, Constant Omari Selemani était hier mardi 05 décembre 2017 devant les chevaliers de la plume dans la salle de conférence du siège de l’organe faitier situé sur n°31 de l’avenue de la Justice, dans la commune de la Gombe. Il a félicité le staff technique et les Léopards Séniors messieurs football pour leur performance et leur meilleur parcours aux éliminatoires de la 21ème Coupe du Monde de football où ils ne se sont jamais approchés à la porte d’une Coupe Monde depuis 1974 en Allemagne. Il leur a encouragé de continuer à porter le plus haut le drapeau national pour les prochaines échéances qui viennent à pas de géant. Les Léopards ont terminé cette campagne avec 13 points plus que certains pays qualifiés.

Il a félicité le président de la République, le gouvernement pour avoir disponibilisé les moyens. Toute la préparation s’est effectuée à l’extérieure du pays (Maroc) dans de très bonnes installations. Il a réitéré les mêmes remerciements au sponsor de l’équipe nationale « Orange » pour sa contribution.

Il n’a pas oublié les différents acteurs sportifs, les dirigeants des clubs, anciens joueurs, la presse et toute la population. Tous les signaux de l’évolution de notre équipe nationale dans l’avenir sont bel et bien là, il faut maintenant voir l’avenir, dit-il. Et de renchérir, j’ai vu toute la population derrière son équipe nationale, symbole de l’unification de notre nation. Il faut que cette flamme reste allumée, a-t-il renchéri. Il faut viser très haut pour la CAN 2019 au Cameroun.

Pour le CHAN, c’est un camouflet où nous avons été éliminés. Sur les cinq éditions, nous en avons gagné 2 et nous nous sommes fait éliminer par un score de parité. Il faut faire l’introspection avec la reforme lancée à la LINAFOOT. Il faut limiter le nombre d’étrangers dans nos clubs pour revaloriser notre championnat national et aussi notre équipe nationale locale.

Quant à la Coupe de la confédération, il a félicité les « Badiangwena Baseka », les Corbeaux du TP Mazembe pour leur sacre, vainqueur de la 14ème Coupe de la Confédération pour la deuxième consécutive.

Pour la compétition de l’UNIFFAC, laquelle est engagée notre onze national à Limbe au Cameroun, le président Omari dit qu’ils ont le soutien de tout un peuple à cette compétition qui ouvre la voie à la CAN 2017. Il en a profité pour annoncer que la FECOFA va solliciter l’organisation zonale de cette compétition en avril 2018 prochain.

Pour la réussite de la compétition de cette franche d’âge que la FECOFA a pensé à la reforme à la LINAFOOT pour la création de la Division II. Dans le même sens, l’organisation par la LINAFJ du championnat scolaire d’abord à Kinshasa et sur toute l’étendue de la République où se trouve beaucoup de talents.

Le président Omari a également évoqué le football féminin qui est en chantier avec l’organisation du championnat et de la Coupe du Congo.

Le n° 1 de l’organe faitier du football congolais a donné des précisions sur une question posée par un confrère sur la Direction technique nationale qui n’est pas seulement là pour la formation, mais aussi pour réfléchir sur les voies et moyens de développer le football congolais.

Quant à la question sur le Sélectionneur national, une commission est déjà mise en place pour tirer les conséquences plus objectives de la fin de son contrat en février prochain. Il est invité par le Comité exécutif de la FECOFA, le 13 décembre prochain pour harmoniser les clauses. Constant Omari a ainsi terminé par annoncer sa candidature à sa propre succession.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse