Conseil des sages du Rassemblement: Clément Kanku s’oppose à la désignation de Pierre Lumbi

par -
0 370
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Devant les professionnels des médias au siège de son parti politique, Clément Kanku Bukasa, Autorité morale du Mouvement pour le Renouveau, s’est dit résolu de faire une mise au point sur ce que l’on appelle troisième aile du Rassemblement. Dans cette nouvelle plate-forme, il a été désigné porte-parole et Patrick Mayombe, l’un des signataires de l’Acte de Genval, texte fondateur du Rassemblement, comme président du Conseil des Sages.

Dans son mot, Clément Kanku a fait savoir que l’objectif de la mise en place de ce qu’aucuns appellent troisième aile du Rassemblement n’est pas de semer la pagaille au sein du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au changement, mais plutôt de sauver cette plate-forme. L’actuel ministre de la Coopération a révélé au cours de ce face-à-face  avec la presse que la personnalité d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba maintenait de son vivant le Rassemblement d’une manière autoritaire, car ce regroupement politique manquait et ce, jusqu’à ce jour le règlement intérieur et tout autre documents, notamment la personnalité  juridique. Voilà qui a permis à certains politiciens de semer le désordre, même sans en avoir la qualité. L’auteur a reconnu tout de même la multiplicité du Rassemblement, mais malgré cela, a-t-il dit, les trois visages de cette plate-forme ne doivent nullement vivres. D’autant plus que le Rassemblement reste un et indivisible.

Patrick Mayombe et Clément Kanku ont demandé l’implication des évêques de la Cenco pour résoudre ces vrais-faux conflits. Ils en appellent aux bons offices de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco) pour que les trois ailes soient réunies autour d’une table pour trancher leurs divergences et ramener toutes les trois tendances du Rassemblement ensemble.

De la signature aux objectifs

Il sied de signaler, selon Clément Kanku, que la troisième aile du Rassemblement a été actée par 7 membres du gouvernement Badibanga à savoir : Patrick Mayombe, Clément Kanku Bukasa, Fidel Tingombay, Willy Mishiki, Marie-Ange Mushobekwa, Tharcisse Loseke et Bruno Mavungu. Ceci vise à trouver le Rassemblement tel que laissé par Etienne Tshisekedi. Aussi, interpeller Felix Tshisekedi  de ne pas fouler au pied le combat de son père en s’accrochant aux bourreaux du vivant d’Etienne Tshisekedi. Les signataires de l’acte portant création de ce 3ème vent du Rassemblement ne comprennent pas pourquoi Felix est arrivé à se faire relégué au  poste protocolaire et abandonner le poste dévolu à son feu père à l’unanimité. Eux qui avaient insulté Tshisekedi, empêché ce dernier à battre campagne au Katanga et dans d’autres coins du pays devenu à ce jour responsables du Rassemblement. Non, a-t-il dit, les fans clubs de Katumbi ne peuvent nullement diriger le Rassemblement qui n’est pas un fait privé. Il fallait mettre en place une structure considérée comme un leadership de sauvetage. Un leadership intermédiaire pour rapprocher ceux qui sont avec d’une part, Olengankoy et Bruno Tshibala, Patric Mayombe et Clément Kanku, Felix Tshisekedi et Pierre Lumbi dans un conclave. Ce, pour redéfinir les choses et ce, dans le seul objectif de remettre la présidence du Conseil des Sages à Felix Tshisekedi. Si celui est fait, les autres tendances du Rassemblement vont fédérer autour du fils de la mémoire collective, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba.

(Pamphile Kayombo )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse