Consecration à “Church of God of Prophety”

par -
0 553
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En plus du Leadership  pratique, les pasteurs  formés  acteurs de développement

La Communauté  ‘Church of God of Prophety’, paroisse de la Colonne et l’Appui de la Vérité, de l’avenue  Mahenge n°4,  commune de Kitambo,  était en effervescence le samedi dernier à l’occasion de la  cérémonie de l’ordination des  dix-huit  étudiants de l’Ecole  des  Leaders  de Développement sans frontières  (Eldsf) du Pasteur  Jean-Bosco  Kalonji  Ntita, Directeur général,  Représentant légal de cette Eglise. Cette institution de formation constitue une inspiration  divine et un fardeau que l’Eternel a placé dans le cœur de son Serviteur, le pasteur Jean Bosco Kalonji Ntita, membre de la  grande Communauté des Eglises de Dieu de la Prophétie. Elle  poursuit comme  objectif de faire de tout croyant  un  sacrificateur et  un serviteur de Dieu de la trempe de David avec la capacité  de jouer  la harpe et de soulager le Roi de l’agitation que lui procure les esprits mauvais.  Le Roi est le symbole de la Nation et la harpe est l’expression d’un ministère bien rempli tel que Paul pouvait  le dire à son fils  Timothée : « Sois sobre… rempli bien ton ministère », a indiqué  le Pasteur  Marius  Mpoyi  Kalonji, Secrétaire général  de l’Ecole  Missionnaire  de Retour à la Foi authentique au cours de son mot de circonstance.  A son tour, le prédicateur, tout en félicitant les lauréats,  a tenu à remercier l’Eternel Dieu Maître de la saison et de la moisson. «La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers… » . L’ordination vient mettre fin à la confusion et doit faire face à la persécution, elle n’est pas une gloire mais plutôt une responsabilité, une charge  qu’il faut assumer, servir l’Eternel simplement.

Le programme et l’orientation cérémoniale supervisée par le Pasteur  Jean-Bosco  qui a ordonné, intronisé et imposé les mains aux consacrés se résumait  en l’habillement des lauréats en toges , à tour de rôle ils sont passés sur la chaire prêter serment la main sur la bible, tout en prononçant une parole d’engagement  pour le service  dans lequel ils entrent  puis ils ont reçu leurs attestations de confirmation.

Approché, le Pasteur  Jean-Bosco  Kalonji  a  déclaré que la   consécration des pasteurs a pour mission  de les embaucher comme  missionnaires dans le Royaume de Dieu . L’Ecole  des Leaders  de Développement  sans Frontières existe depuis 2007 et a commencé dans la formation des  inspecteurs  en  droit de l’homme.  Son Directeur général,  Jean-Bosco,   en présentant  son parcours  de missionnaire  a prétendu  « naître pasteur Mulami en Tshiluba »,  signifiant  le berger (français) ou  mobateli (Lingala). « J’ai   parlé en langues à  l’âge de 12 ans,  à 8 ans  j’étais déjà un  dirigeant qualifié,  à 16 ans un  évangéliste, à 19 ans pasteur ordonné, à 23 ans  Représentant légal … »,  a prétendu  l’homme de Dieu. Avant de conclure,  accepter tous  Jésus- Christ comme   Seigneur et Sauveur qui revient bientôt,  que les pasteurs cessent de dire la délivrance, les voyages et autres choses qu’ils prêchent réellement le royaume,  car nous sommes appelés à sensibiliser les gens pour la paix.

Pasteurs acteurs de production et de développement

Dans son rôle de formation,  l’Ecole des  Leaders de Développement  sans frontières, dans le cadre des relations inter-paroissiales  et dans la communion fraternelle, car l’Eglise est un corps, a fait alliance avec l’Ecole Missionnaire  de retour à la Foi Authentique (Emirefa) localisée au quartier Masina Pétro Congo. Les dix-huit étudiants ont été formés durant quatre ans d’abord sur la question de sacerdoce (ministère) et l’on travaille avec des pasteurs qui ont non seulement la Bible, mais également le travail.

Car, selon nous, le rôle du pasteur n’est pas seulement de prêcher,  mais    aussi de contribuer au développement du pays, le leadership pratique,   des enseignements  bibliques  ajoutés à l’agro -pastorale et  le développement. Un pasteur ne peut pas seulement  se fier à ce que l’Eglise produit, mais aussi  être acteur de production pour aider les brebis, car  ce n’est  pas aux brebis  de trouver pour le berger, c’est au berger de trouver pour les brebis de quoi manger. Les Etudiants  viennent de partout, formés pour évoluer selon la vision du Seigneur, a déclaré  le Pasteur  Marius  Mpoyi  Kalonji, Secrétaire général  de l’Emirefa.

(Franck  Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse