Conquête de l’électorat Kinois: Shadary a mobilisé plus que toute l’opposition réunie

par -
0 701
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Du 24 mars au 21 avril 2018, soit dans l’espace de près d’un mois, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), a déployé son dispositif stratégique de mobilisation dans la capitale congolaise. Et ce, en perspective des scrutins prévus le 23 décembre 2018.

A Maluku dans le District de la Tshangu, à la place YMCA dans le District de la Funa, au Théâtre de verdure dans le District de la Lukunga et à la Foire internationale de Kinshasa (Fikin) dans le District du Mont Amba, le PPRD a démontré sa forte capacité de mobilisation. A cela s’ajoutent le site touristique chez le conseiller pour l’installation de la ligue des femmes, et à Mikonga pour l’installation de la ligue des jeunes. Dans tous ces endroits, Emmanuel Ramazani Shadary et son PPRD ont mobilisé plus que toute l’opposition réunie à la place Sainte Thérèse de N’Djili mardi 24 avril 2018, selon les observateurs.

L’UDPS a bénéficié du soutien et de la présence des militantes et militants de toute l’opposition, sauf le G7 autrement appelé ‘’Ensemble’ ’. En dépit de cette mobilisation, les témoins estiment à plus ou moins 5000 personnes qui ont pris part au meeting de la fille année de l’opposition.

Après 36 ans d’existence, si l’UDPS avec ses alliés n’arrivent pas à mobiliser même un million de personnes dans une capitale de  près de 10 millions d’habitants, il y a lieu de s’interroger sur l’existence réelle de l’opposition congolaise et de ses chances de gagner les élections.

Les analystes avertis reconnaissent à feu Etienne Tshisekedi son charisme naturel en la matière, mais son successeur devra réfléchir mille fois.

De même en est-il d’autres grands mobilisateurs, jadis dans l’opposition, passés dans le camps du pouvoir et qui avaient un rôle mobilisateur aux côtés de l’UDPS, aujourd’hui entourée par des regroupements politiques sans impact et un conglomérat de partis politiques mallettes.

Si Emmanuel Ramazani et son PPRD ont dû relever le défi de la mobilisation à Kinshasa où, à tort, le PPRD était donné pour mort, il y a lieu de saluer l’option levée par son Initiateur, le président Joseph Kabila kabange de jeter son dévolu sur l’équipe dirigeante actuelle du parti présidentiel.

Déjà, le décor électoral semble planté, surtout lorsqu’on sait qu’après le PPRD, aujourd’hui en tête de mobilisation à Kinshasa avec ses militants, sans l’apport des alliés de la Majorité présidentielle, qu’au regard du fiasco récolté par l’UDPS et alliés à la place Sainte Thérèse à N’Djili, aucun autre parti politique ne peut relever un tel défi à lui seul.

Pour les mêmes observateurs, avec Emmanuel Ramazani Shadary et son équipe de combat, l’avenir politique du parti présidentiel s’annonce meilleur.

Rien qu’à voir la visibilité de cette formation politique dans la capitale où flottent ses drapeaux (stratégie vite servilement imitée par un autre parti politique), la conclusion devient facile pour la victoire électorale prochaine que le PPRD clame à tous les niveaux.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse