Connexion routière Ouest-Est: Joseph Kabila lance les travaux de modernisation de la route Boma-Matadi

par -
0 854
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’interconnexion routière partant de l’Ouest à l’Est par la route nationale n°1 est de plus en plus effective en République Démocratique du Congo. Le lancement des travaux de modernisation de la route qui relie Boma à Matadi était effectif le jeudi 30 avril 2015, travaux lancés par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, en présence de son chef de gouvernement, Matata Ponyo Mapon. Gouverneur, vice-gouverneur du Kongo central, députés nationaux, sénateurs, députés provinciaux étaient au rendez-vous.

Après le mot de circonstance du représentant de l’entreprise Grec Set China vint celui du Gouverneur du Kongo Central, Jacques Mbadu Situ. Celui-ci a peint le tableau touristique de cette ville fluviale de l’Ouest de la République Démocratique du Congo, peu avant de souhaiter une chaleureuse et cordiale bienvenue à tous les visiteurs. Pour Jacques Mbadu, la ville fluviale et historique, berceau de la nation congolaise a abrité en son temps la première résidence du gouverneur général de la colonie, le premier bureau du gouverneur général de la colonie belge, le premier camp militaire de la RD Congo, la première cathédrale de l’Afrique centrale, la première voiture ayant circulé en RDC, le baobab de Stanley, etc.

Il faut dire que le lancement de travaux d’asphaltage et de la modernisation de la route Boma-Matadi est le tronçon de la nationale n°1 qui part de Banana à Kasumbalesa, qui s’inscrit dans la politique de l’aménagement quantitatif des infrastructures routières destinées à renforcer le développement et l’attractivité du Kongo central en particulier et de la RD Congo en général. « Les travaux de l’aménagement de la route Boma-Matadi ne constituent pas votre geste louable, aimable et attentionné. Ici, nous citons quelques unes de vos œuvres : notamment le choix porté sur notre sœur, votre épouse, notre fille en la personne de Maman Olive Lembe Kabila, la nomination en son temps à la vice-présidence d’un vaillant fils de la province, le sénateur et patriarche Yerodia Abdoullah Ndombasi, l’aménagement de la route Kinshasa-Matadi qui exigeait au moins une semaine ce, avec des nombreux accidents. Alors à ce jour, 4 à 5 heures suffisent pour parcourir les 365 Km qui séparent Kinshasa à Matadi, la réhabilitation en cours du barrage Inga 1 et 2 », a ainsi vanté le Gouverneur, sans oublier la construction et la réhabilitation des stades Président Kasavubu à Boma et Lumumba à Matadi. Ceci pour dire que sans implication personnelle du Chef de l’Etat Joseph Kabila dans la réhabilitation de la centrale électronique Inga 1 et 2, ce barrage aurait rendu l’âme, et même les travaux d’Inga 3 n’auraient pas vu le jour. Du moins, le site étant au Kongo Central, cela donne de la fierté à ce peuple qui, du reste revêt d’un caractère national et international.

Malgré l’opposition du Kongo central, Joseph Kabila y est attaché

A cette liste des réalisations s’ajoute celles relatives aux travaux à titre personnel du Président de la République, notamment à Kasangulu, à Luozi et à Boma. A Boma par exemple, le Chef de l’Etat a doté cette cité d’un grand abattoir pour les éleveurs, l’un de plus moderne d’Afrique centrale ; le territoire de Luozi verra bientôt sur son sol le Parc Agro industriel dans la vallée de Ngudi, dans le secteur de Mongolwala, à l’instar du Parc Agro industriel de Bukanga Lonzo. Bientôt, la construction de l’usine d’engrais chimiques qui va booster l’agriculture, la construction de l’aéroport de Lukandu, d’une longueur de 3 mille mètres et qui sera prochainement bitumé. Cette liste qui constitue une preuve d’amour du Chef de l’Etat au Kongo central n’est pas exhaustive.

La cérémonie de lancement des travaux de la route longue de 120 km, d’une largeur de 11 m dont 9 m de chaussée, sera modernisée, affirme Jacques Mbadu Situ et sera la meilleure que compte la RD Congo. La nationale n°1 qui part de Boma et va garantir la fluidité du trafic et réduira le temps d’acheminement des marchandises à partir du port de Boma, jusque dans l’ensemble du pays en passant par la Ville province Kinshasa. Elle va supprimer les obstacles de réalisations de projets intégrateurs de l’Afrique, en facilitant l’acheminement des engins lourds destinés à la construction du barrage d’Inga 3. L’avantage également de cette route, ce qu’elle va réduire le chômage par la création des emplois directs, où la main d’œuvre locale tant de carrière que de route d’une part, et d’autre part, par les activités commerciales indirectes qui se créeront autours des zones des travaux, notamment la restauration, l’hébergement et les loisirs.

Les avantages économiques de la route

Par ailleurs, cette route dont le premier tronçon est de 15 Km à partir du port de Boma portera le nom du Boulevard Président Joseph Kabila. Ce vœu est exprimé par toute la population de Boma, en raison des avantages qui découleront de cette route. « Nous disons que cette route offre plusieurs avantages, notamment elle est un précieux symbole du dynamisme commercial de la Ville de Boma et un facteur de création du bassin économique autour de tous les villages du tracé, plus de 150.000 personnes sur les 400.000 habitants de la ville de Boma vont bénéficier des effets directs de cette route par son nouveau tracé qui longera leurs quartiers. Elle procure à la ville de Boma une alternative aux voies d’accès, le tracé choisi dans la ville de Boma s’ajuste sur l’ancien tronçon du chemin de fer dont la stabilité du sol est éprouvée par la présence de rail, conforte sa résistance », a indiqué le Gouverneur. Ce Boulevard, dit-on, sera compté parmi les plus grands à côté de celui de Patrice Emery Lumumba à Kinshasa.

En outre, la construction de cette route tient compte des impacts environnementaux, aussi avait été greffé à ce projet, a dit le Gouverneur du Kongo central, soit un foyer social pour les jeunes filles, la réhabilitation de l’hôpital Président Joseph Kasa-Vubu. « Par cet ouvrage déclencheur du développement, la population Ne Kongo par ma modeste personne voudrait vous dire merci, mille fois merci et exprimer sa profonde gratitude ».

Ceci justifie cela, comme il n’y a pas deux sans trois, le lancement des travaux d’asphaltage et de la modernisation de la route Boma augure la réhabilitation de celle qui relie Moanda à Boma, dès que l’Agence des Grands Travaux aura terminé les études y afférentes. C’est à juste titre que les Ne Kongo disent que Joseph Kabila Kabange est le père de la Révolution de la modernité par la construction et la réhabilitation de la route Boma-Matadi. Un lancement qui est parti de la commune de Nzadi, communément appelé le Parisien.

Disons que la Ville de Boma est constituée de trois communes dont Nzadi, Kalamu et Kabondo. Il faut souligner que la route qui part de la côte Ouest vers l’Est est de 3300 Km et va traverser six provinces dont le Kongo central, la ville de Kinshasa, le Bandundu, le Kasaï-Occidental, le Kasaï-Oriental et la Katanga, dans l’ancien format desdites provinces. La nationale n°1 partant de Kinshasa-Kikwit est déjà asphaltée, même Kinshasa à Matadi. Ce qui veut dire que les implications économiques de cette route vont booster notre économie et permettre aux grands centres consommateurs d’être servis par les provinces potentiellement agricoles. Outre le lancement officiel des travaux, le Chef de l’Etat a inauguré deux routes réhabilitées dans la commune de Nzadi, notamment la route Monseigneur Ntudi et Caserne, puis effectué une visite d’usine de concassage et d’enrober à Lusanga. Cette usine va permettre au Kongo central de fabriquer ses propres matériaux de construction avec de carrière qu’elle regorge. C’est par exemple les enrobés retrouvés à Mvuma qui ont été concluant et expérimentés sur la route de Kingakati.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse