Conflit frontalier entre le Maniema et la Tshopo Ramazani Shadary met en place une commission mixte

par -
0 278
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un conflit bénin, dû à la mauvaise interprétation de la loi de 2015, a failli envenimer les relations entre la province du Maniema et celle de la Tshopo. Et ce, pendant que les deux peuples ont toujours vécu ensemble. En vrai patron de la territoriale, Emmanuel Ramazani Shadary, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité a convoqué Tutu Salumu et Jean Tokole, pour ensemble trouver une solution acceptable par tous. Voilà pourquoi une commission a été mise en place et dont les conclusions sont attendues par toutes les parties.

A la suite du conflit des limites entre les provinces du Maniema et de la Tshopo, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité Emmanuel, Ramazani Shadary a reçu hier lundi 19 juin 2017 à son cabinet de travail, les Gouverneurs de ces deux  provinces, accompagnés chacun de ses experts. Au sortir de cette audience, Toutou Salumu, Gouverneur du Maniema, a précisé que les relations sont au beau fixe entre les deux provinces, après les petites incompréhensions qui ont surgi à cause de la mauvaise interprétation de la loi de 2015.

« Le VPM nous a invités avec mon frère de la Tshopo pour examiner la problématique posée depuis quelques temps par elle, au sujet des limites entre les deux provinces. Nous avons eu l’occasion d’échanger longuement, dans toute fraternité autour du Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité. Il se dégage un compromis qu’une délégation puisse descendre rapidement sur terrain, composée de certains experts de l’institut géographique du Congo, pour aller matérialiser la loi de 2015 et apporter une réponse idoine quant à ce », a-t-il expliqué, tout en insistant qu’il n’y a pas de conflit entre les deux provinces. Les populations vivent en  bonne intelligence et en toute fraternité.

Pour Jean Tokole, Gouverneur de la Tshopo, avec l’implication personnelle du VPM Shadary dans cette affaire, une partie de solution est déjà trouvée. Il a également annoncé qu’à l’issue de leur entretien avec le patron de la sécurité nationale,  il est décidé la descente sur terrain d’une commission conjointe composée des experts de deux provinces et de l’Institut géographique du Congo, ainsi que de quelques membres du cabinet du ministère de l’Intérieur et sécurité pour une étude minutieuse de cette affaire.

« C’est sur invitation du VPM que nous sommes là. Comme vous le savez, il y a eu un petit souci de limite entre les deux provinces. Je vous dis sincèrement que les deux peuples sont frères et vivent ensemble. Si vous partez à Kindu, vous trouverez beaucoup de gens de Kisangani, inversement.  Il y a eu  tout simplement un problème d’interprétation de la loi de 2015. Et ce, parce que chaque partie voulait interpréter de sa manière. Raison pour laquelle le VPM a pris l’initiative d’inviter les deux Gouverneurs », dit-il, avant de marteler sur le fait que nous sommes sortis très édifiés et gardons nos très bonnes relations. Et a l’issue de cette réunion, une commission composée des experts de la Tshopo et ceux du Maniema, y compris les experts du cabinet et de l’Institut géographique pour traiter le problème. C’est enfin que le problème de l’enrôlement dans la partie querellée va trouver aussi solution.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse