Commune de Ngaba: Le projet Micro assurance santé de l’ACV-ADC présenté au public

par -
0 637
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le cadre de ses activités pour le bien-être de la communauté, L’Association congolaise des Verts Actions et Développement Communautaire (ACV-ADC), a présenté son projet Micro assurance santé,  samedi 7 novembre à Ngaba.

Le projet Micro assurance santé a comme objectif de venir en aide ou soutenir la population de la commune de Ngaba sur la prise en charge médicale de qualité. Au cours de l’échange, le président en exercice Mr Martin Muamba Londja n’a pas voilé ses impressions. « Nous avons constaté que les conditions de vie font en sorte que la prise en charge de certaines maladies pose problème. De nos jours, environ 10% de la population sont pris en charge avec l’assurance santé. Or, tous ces gens-là comment arrivent-il à répondre aux besoins de santé ? », a-t-il indiqué.

Le projet répond à l’exigence de prévenir les risques financiers liés à la maladie et contribuer à leur réparation par le biais de la couverture qu’ils apportent. Il s’agit, dans le même ordre d’idée, de participer à la mobilisation des ressources locales et à la création d’une demande de soins solvable et structurée ; améliorer la fréquentation des formations sanitaires et influencer la qualité des soins ; enfin, permettre une plus grande implication des utilisateurs des services de santé dans la prise en charge de leur santé, à travers le dialogue et la gouvernance démocratique du secteur.

Et le président en exercice de poursuivre : c’est pourquoi nous avons voulu créer un projet nommé « micro assurance santé », qui est une mutualité de santé, dans le but de solidifier les liens et faire participer la communauté locale dans le processus de la prise en charge et des honoraires, et les engagements par rapport au corps médical et d’autres personnes. Et d’ajouter : l’association volontaire des personnes à but non lucratif dont le fonctionnement repose sur la solidarité entre les adhérents, sur la base des décisions démocratiques et au moyen des cotisations des membres, la mutuelle de santé mène en leur faveur des actions de prévoyance dans le domaine de la santé.

Quid de la notion de risque maladie

La probabilité de survenue de l’événement maladie, ce risque se repartit en deux catégories : les gros et les petits risques. Pour les grands risques : il s’agit des prestations nécessitant des dépenses de soins importantes (hospitalisation, accouchements compliqués ou césarienne et autres actes spécialisés). S’agissant des petits risques : des prestations ne nécessitant pas de dépenses importantes, mais leur fréquence est élevée et l’accumulation peut donner un gros montants (soins infirmiers, consultations, achat médicaments).

La mutuelle de santé a pour principes : la solidarité, le fonctionnement démocratique et participatif, le caractère non-lucratif, l’autonomie et la liberté, la responsabilité, la dynamique d’un mouvement social.

Commune de Ngaba point de départ du projet

Martin Muamba Londja a expliqué les motivations du choix de la commune de Ngaba comme point de départ du projet. « Nous avons d’abord circonscrit Ngaba, pour lancer notre projet. Toutefois, à mais à long terme, nous allons rependre nos activités dans toute la ville de Kinshasa. Nous avons commencé, par une étude préliminaire, à contacter les différentes zones de santé au niveau local à Ngaba, pour échanger sur les différentes pathologies les plus fréquentes dans cette commune, s’en est suivie une étude sur le taux de mortalité et les causes dans certains centres de santé», a-t-il souligné. 

Et de poursuivre : après étude, nous avons lancé une campagne de sensibilisation sur le danger de l’insalubrité, le problème sur la prise en charge des pathologies propre aux habitants de Ngaba par rapport à la réalité quotidienne. Enfin, nous avons mené la sensibilisation de 150 personnes pour l’adhésion et projeté officiellement au mois de décembre notre projet 

L’ACV-ADC ne s’occupe pas seulement de la collecte et la transformation des déchets ; elle s’étend dans plusieurs domaines pour le bien communautaire.

« Mieux vaut prévenir que guérir », dit un adage. Notre stratégie consiste    ainsi à anticiper plutôt qu’à attendre que la maladie s’aggrave. l’ONG Association des Verts Action de Développement Communautaire, avec son projet micro assurance santé, invite les habitants de la commune de Ngaba à adhérer à la mutuelle de santé, pour régler la problématique des pathologies et la prise en charge des maladies.

(Clémence Kilondo)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse