Commune de Kintambo: L’insécurité et l’insalubrité inquiètent

par -
0 307
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’insécurité est très fréquente dans la commune de Kintambo, précisément vers les quartiers Jamaïque et wenze. Le phénomène « kuluna » a repris et les jeunes ont renoué aux cambriolages. Ils ravissent les téléphones, de l’argent des paisibles citoyens et si ces derniers refusent de céder ce qui leur appartient, ces bandits sont capables de blesser la personne. Ceci se passe à partir de 21 heures. A cet effet, ce n’est plus prudent de circuler dans ses quartiers dans des heures tardives par peur d’être agressé. Donc, cela inquiète beaucoup la population de la commune de Kintambo. Cela inquiète la population et l’empêche même de vivre en paix. Cette insécurité est aussi due au manque de courant qui semble être fréquent dans cette commune. De grave encore, quand il faut recevoir la facture, la population se plaint d’être taxé au-delà de sa consommation. Elle se plaint aussi de cette insécurité qui commence à prendre de l’ampleur.

L’insalubrité, un autre casse-tête

Dans la commune de Kintambo, il y a, outre l’insécurité, un autre problème qui inquiète. Il s’agit de l’insalubrité. Après un très long constat, il a été remarqué qu’il y a un grand problème d’assainissement. La commune de Kintambo n’a jamais été construite, assainie, manque des caniveaux, moins encore des collecteurs qui devaient normalement recueillir toutes les eaux utilisées par la population, mais aussi celles de pluies  pour les jeter au fleuve Congo, tandis que tous ces éléments sont difficiles à retrouver. Cela crée des boues insupportables dans des avenues, des flac d’eaux presque partout. A Kintambo, après la pluie viennent les mauvais temps au lieu des beaux temps. La population devra fournir beaucoup d’effort, car pour passer, il va falloir se noyer à deux centimètres et faire beaucoup d’exercices physiques. Cette situation ne fait pas propre et c’est vraiment gênant  et honteux pour une grande commune comme Kintambo, qui est la première de la ville de Kinshasa selon l’histoire.

Quid de l’insécurité dans la commune de Ngaliema

Outre la commune de Kintambo, l’insécurité bat son plein à Ngaliema, l’autre municipalité de la ville province de Kinshasa, plus précisément dans le quartier Munganga milieu codal.

Selon certaines sources, il s’avère que l’insécurité est très fréquente  dans ce milieu et cela est dû au manque de courant  électrique. Suite à cela, on retrouve beaucoup des dégâts tels que  les cambriolages nocturnes dans des rues et même à domicile. Donc, là-bas, à partir de 21 heures pour se protéger, plus personne n’entre plus et personne ne ressort. Ce, de peur d’être attaqué par ces jeunes cambrioleurs, autrement appelés« kuluneurs ». Ces jeunes qui choisissent de semer du désordre au lieu de se trouver du boulot, ils opèrent avec des machettes. Et au cas où la cible refuse de leurs donner ce qu’ils veulent et fait la tête dure, ils se permettent de blesser gravement l’innocent. Cela semble être  très dangereux et offense la population.

Le mal est que dans toutes ses situations, les jeunes gens de ce secteur ont peur de dénoncer ces choses par crainte d’être ciblés et attaqués par ces cambrioleurs. Donc, il faudrait que l’opération likofi puisse faire son retour en vue de protéger la population, mais aussi que la Société Nationale d’Electricité soit en mesure de remplir ses  devoirs vis-à-vis de la population.

(Kassa Ngoly Divine)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse