Commémoration hier dimanche de la Journée internationale des droits de l’enfant

par -
0 431
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme le 20 novembre de chaque année, l’humanité a commémoré hier dimanche, la Journée internationale des droits de l’enfant. La célébration de cette année 2016 marque le 27ème anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies, de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), le 20 novembre 1989. Lequel document juridique international a été ratifié le 27 septembre 1990 par la République démocratique du Congo.

Il sied de signaler que l’année passée, lors du 26ème anniversaire, la République démocratique du Congo a célébré cette journée internationale à travers une conférence conjointement organisée par le Ministère de la Femme, Famille et Enfant et l’Unicef sous le haut patronage du Premier ministre, à l’Hôtel du Gouvernement. C’était avec les enfants autour du thème : « Pauvreté des enfants en Rdc ».

A cette occasion, la ministre sortante de la Femme, Famille et Enfant, Mme Lucie Kipele Aky Azua, avait indiqué que le Gouvernement de la République a fourni de gros efforts dans la mise en œuvre de cette Convention internationale des droits de l’enfant (CDE). Notamment par la voie d’harmonisation de sa législation interne au regard des traités et conventions signées par le pays, a-t-elle renchérit en relevant surtout, la promulgation, par le Président de la République, de la Loi portant protection de l’enfant.

A savoir que, par rapport à la commémoration de cette Journée internationale des droits de l’enfant, l’Unicef a toujours souligné que son approche fondée sur l’équité des programmes et politiques en Rd Congo, vise à comprendre et à traiter les causes d’inégalités, afin que tous les enfants, en particulier les plus démunis, bénéficient de soins de santé, d’une nutrition appropriée, de services d’assainissement, de l’eau potable, d’une éducation, d’une protection, d’informations et des autres services nécessaires à leur survie, à leur croissance et à leur développement.

Une idée de la Convention des droits de l’enfant

La Convention internationale des droits de l’enfant (CDE) est un texte de 54 articles, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989. Elle affirme qu’un enfant n’est pas seulement un être fragile qu’il faut protéger mais que c’est un individu qui a le droit d’être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l’endroit du monde où il est né.

Et aussi qu’il a le droit de s’amuser, d’apprendre et de s’exprimer. Elle a été ratifiée par 191 pays sur 193. Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé de s’engager.

Ce texte est très important, mais pas suffisant : il reste beaucoup à faire pour que les droits des enfants deviennent une réalité. Les droits ne sont réels que dans la mesure où ils sont mis en pratique, pour les enfants comme pour tous.

Promouvoir les droits des enfants, c’est tout d’abord créer les conditions sociales, économiques et culturelles afin que tous puissent y accéder. C’est à ce prix que les droits de l’enfant seront véritablement respectés.

Par ailleurs, l’UNESCO a toujours accordé une place significative à l’enfant au sein de ses programmes et de ses activités, qui visent notamment le développement optimal de la personnalité dès la petite enfance, au progrès social, moral, culturel et économique de la communauté, à l’appréciation des identités et valeurs culturelles, et à la sensibilisation au respect des droits et des libertés fondamentales.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse