Comme Jésus Christ: Le sportif doit incarner l’amour et le sacrifice

par -
0 2095
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le mercredi 25 décembre 2015, les chrétiens catholiques, du reste majoritaires en République démocratique du Congo fêteront Noël, la fête de la nativité. Ils resteront chez eux parce que la journée est décrétée fériée, c’est-à-dire chômée et payée sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Bon nombre d’entre les chrétiens aiment le sport, le pratiquent, le commentent, l’observent. Bref, le sport autant que la musique, la prière constitue le menu quotidien de la vie du sportif congolais. En temps normal ou en pleine compétition, aux entrainements, les encadreurs prônent l’amour, le fair-play.

Quoi de plus normal qu’en cette journée commémorant la naissance, la venue sur cette des hommes de Jésus Christ, le fils de Dieu fait homme et envoyé sur terre pour la rédemption des péchés des humains qui l’ont malmené, humilié et crucifié jusque mort s’en suivent selon la volonté divine, les sportifs accordent à Dieu quelque attention particulière. Parce qu’il y a beaucoup de similitude entre l’idéal de la vie du sportif et celle du Christ.

Ils ont en commun le sens poussé du sacrifice, du partage, d’amour et du pardon. Le sportif doit s’imposer une conduite, une discipline faite de la régularité aux entrainements, il doit braver les intempéries, accepter l’exercice, savoir encaisser des coups à l’entrainement tout comme en compétition. Ne cultiver l’agressivité et l’hostilité que dans le laps de temps imparti. Savoir fraterniser, respecter l’adversaire, admettre la sanction finale sans rechigner. La victoire, la défaite ou le nul. Puis une fois la joute terminée, les pugilistes, s’embrassent, les joueurs des deux équipes font de même. Les sportifs sont unis regardent tous dans la même direction, courent derrière le même objectif de vaincre, mais en acceptant les règles du jeu et la sanction qui en découle. La cristallisation des peuples. Le sport unit. Dieu à travers son fils dont les sportifs commémorent la naissance est venu pour sauver les  hommes indistinctement, pour le pardon de leur péché. Le sport unit les hommes, raccourcit les distances…il y a pas meilleure prêche que l’amour et le pardon.  « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés », a dit Jésus à ses disciples…Si le monde entier pouvait s’aimer comme le font les supporters de Barça, du Real Madrid, du PSG, du T.P Mazembe, Lupopo, V.Club, Daring, Sanga Balende AS Bantous…les choses marcheraient comme sur des roulettes. Les congolais devraient prendre et fêter Noël en se serrant les coudes, en privilégiant ce qui doit les unir et en minimisant ce qui a tendance à les diviser, c’est cela le vrai amour, l’amour sincère tourné vers les autres et non concentré sur soi-même. L’égoïsme fermente la haine et les rancœurs

(Mukaku Lalabi-Muke)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse