Comité préparatoire: Steve Mbikayi et l’UDPS à couteaux tirés

par -
0 651
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Udps entre encore dans la confusion la plus totale sur la scène politique. Des déclarations qui frisent la conscience humaine, déplore Steve Mbikayi, en ce que pour figurer sur la liste de l’opposition au Comité préparatoire au dialogue, il faille caresser la joue du sphinx de Limete. Pour le dialogue qui va déboucher à la transition, l’UDPS propose de mettre entre parenthèse la constitution, pour permettre à Etienne Tshisekedi de remplacer Joseph Kabila. Mais par quelle magie, s’interroge Steve Mbikayi ? 

La mise sur pied du Comité préparatoire au dialogue suscite autant de polémiques dans la classe politique de la République démocratique du Congo. La dernière date du weekend passé, lorsque le Secrétaire exécutif de l’UDPS en charge des Relations extérieures, Félix TshilomboTshisekedi a jeté le pavé dans la marre en déclarant sur les antennes de la Radio Top Congo, que le dialogue va mettre de côté la constitution de la République, pour tracer un nouvel ordre politique, lequel sera dirigé par Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Cette déclaration n’a pas laissé indifférent le porte-parole de la Nouvelle Classe Politique et Sociale et Président national du Parti Travailliste. Steve Mbikayi qui a contacté le Quotidien L’Avenir, s’en est pris au fils Tshisekedi, qui a dévoilé les rencontres de Venise et à Ibiza qui ont pour objectif de permettre à l’actuel Chef de l’Etat de se représenter.

L’histoire étant têtue et nul ne peut l’effacer, il revient à noter que Steve Mbikayi qui a été diabolisé pour avoir dit tout haut ce que les autres n’arrivaient pas à déclarer, à savoir la mise sur pied d’une transition politique en vue de préparer le chemin des élections crédibles. Ceci, parce qu’avec l’actuel fichier électoral, l’opposition ne peut prétendre battre la Majorité au pouvoir. Aujourd’hui, sur la station de la Radio Top Congo, le fils Tshisekedi prétend parler d’une transition sans partage du pouvoir, lui est en droit de faire ces déclarations et non les autres, en l’occurrence Steve Mbikayi. Le député national élu de la Tshangu est en droit de s’interroger par quel mécanisme Etienne Tshisekedi deviendra-t-il président de la République après le dialogue ? Comment va se faire le passage entre le Président Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi ? « L’UDPS ne veut ni d’une rébellion, ni d’une insurrection populaire mais elle va écarter Joseph Kabila du pouvoir à partir du 19 décembre 2016, par quelle magie ? », s’est-il interrogé.

Déplorant le fait que pour être sur la liste de l’opposition, tous les opposants devraient et doivent avoir fait des déclarations qui plaisent à l’UDPS et faire le troubadour du président Tshisekedi, Steve Mbikayi ne part pas par quatre chemins en déplorant cette situation, du fait que l’opposition est un état d’esprit et non une carrière et un mandat. De ce point de vue, il dénonce la présence de Christian Tshisekedi qui, en réalité n’est pas membre de l’UDPS, ne fait jamais de la politique et n’occupe aucune fonction dans le parti. Mais il lui a été signé un ordre de mission pour traiter des affaires privées avec le pouvoir, déplore le député national. De préciser qu’il a été logé à Kinshasa aux frais de l’Etat, et que les rencontres faites en catimini à Venise et Ibiza devaient rester secrètes, mais le pouvoir a vendu la mèche. C’est à juste titre qu’il s’interroge sur la force du fils Tshisekedi qui veut conduire la délégation de l’opposition au Comité préparatoire face aux éminences telles que Thambwe Mwamba, She Okitundu, Néhémie Mwilanya et Aubin Minaku, pour ne citer que ceux-là ?

L’arbre qui cache la forêt

A en croire Steve Mbikayi, Etienne Tshisekedi n’est plus membre de l’opposition ni son parti de l’opposition, du fait que ses membres l’avaient déclaré au lendemain des élections présidentielle et législatives que le sphinx de Limete était élu président de la République. « L’Udps n’est plus de l’opposition ! Eux-mêmes l’avaient déjà déclaré depuis que le président Tshisekedi avait gagné les élections. C’est pour cela que leurs voyages, séjours à l’étranger et frais de mission sont supportés par le pouvoir. Depuis un certain temps, les cadres de l’UDPS voyagent beaucoup ! Même ceux qui sont sans emploi vers Bruxelles, Paris, Etats-Unis et République Sud-africaine », fustige Steve Mbikayi.

De ce point de vue-là, le Porte-parole de la Nouvelle Classe Politique et Social, et président national du Parti Travailliste souligne avec précision qu’au Comité préparatoire, les délégués de l’UDPS doivent être du côté du pouvoir, c’est-à-dire la Majorité présidentielle et  non sur la liste de l’opposition, du  fait de leur position actuelle qui tranche que l’UDPS n’est plus de l’opposition. Sinon, son inquiétude réside dans ce mécanisme devant permettre à Etienne Tshisekedi de devenir président de la République au lendemain du dialogue. Sinon, en rapport avec le secret de Venise et Ibiza, souligne Steve Mbikayi,  c’est faire tomber la Constitution, soumettre le peuple au Référendum et permettre à l’actuel Président fin mandat de se représenter aux prochaines élections. Pour lui, le masque est tombé, il n’y a plus de secret entre l’UDPS et la MP.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse