Comité consultatif permanent des Nations Unies: La Rd Congo participe à la 41ème réunion ministérielle

par -
0 674
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après le sommet extraordinaire de la CEEAC dans la capitale Gabonaise, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Raymond Tshibanda N’tungamulongo a pris une part active à la réunion des chefs de la diplomatie de l’Afrique centrale sur les questions de sécurité dans la région. Organisée par le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), la 41ème réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargée des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), s’est tenue à Libreville du 23 au 27 novembre 2015.

Au cœur des discussions, l’examen des plusieurs questions sécuritaires, notamment la situation géopolitique et sécuritaire de la sous-région, le plan d’action de lutte contre le terrorisme et les armes légères, la promotion du désarmement et des programmes de limitation des armements en Afrique centrale, la lutte contre les groupes armés en Afrique centrale, y compris Boko Haram, la piraterie et la sécurités maritimes, le phénomène du braconnage en Afrique centrale, la lutte contre le trafic de drogue et le crime transnational organisé en Afrique centrale, l’évolution du processus de mécanismes sous-régionaux de paix et de sécurité, ainsi que le développement de partenariats stratégiques.

Au cours de son intervention, le chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda a rappelé aux participants l’engagement de son pays pour une paix et une stabilité durable dans la région. Car sans la paix, aucun développement n’est envisageable. A cette occasion, le chef de la diplomatie gabonaise, Emmanuel Issoze Ngondet en a appelé à une stratégie globale permettant aux Etats membres à prendre des mesures efficaces pour la sécurité de la Région.

Selon le Représentant spécial de la Présidente de la commission de l’Union africaine, le Général Jean-Marie Michel Mokoko, Chef de la Mission de l’UA pour la Centrafrique et l’Afrique centrale, actuellement, la situation dans la sous-région demeure préoccupante en RCA, au Burundi, au Tchad et au Cameroun.

Le dialogue salué au Gabon

Concernant la République démocratique du Congo, l’Union africaine a salué l’organisation d’un dialogue politique national et inclusif de toutes les forces vives du pays, initié par le chef de l’Etat Joseph Kabila, en vue d’assurer la paix et la cohésion nationale pour des élections apaisées et crédibles.

L’Union africaine et les Nations Unies ont précisé que l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la Région des Grands-Lacs, signé à Addis-Abeba, le 24 février 2013, suivi des Déclarations de Nairobi signées le 12 décembre 2013, demeurent les cadres consensuels de règlement durable des questions liées à la situation dans l’Est du Congo, dans la région des Grands-Lacs et en Afrique centrale.

Quant au Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), Abdoulaye Bathily, il a présenté le message de Ban Ki-moon aux chefs de la diplomatie de l’Afrique centrale, en précisant que les Nations Unies aideront les Etats d’Afrique centrale à promouvoir le dialogue, à consolider les acquis démocratiques pour la tenue des processus électoraux pacifiques et démocratiques, et à renforcer les capacités de la sous-région dans le domaine de la consolidation de la paix .

L’objectif étant le renforcement de la coopération pour toutes les questions de la paix, de stabilité et de sécurité dans la sous-région de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale. Actuellement, le Gabon succède à l’Angola et assure la présidence du Bureau de la 41ème réunion ministérielle du Comité consultatif permanent de l’UNSAC.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse