Combat Libre: Le séminaire des arts martiaux modernes reporté

par -
0 247
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Joint au téléphone hier par le journal L’Avenir, Me Rodrigue Masuama, président de la Fédération congolaise des Combats Libres’’ (FCCL), Sports des Combats et Arts martiaux modernes, a donné la vraie raison de la non-tenue de l’organisation d’un séminaire international des arts martiaux modernes du 06 au 09 juillet 2018 dernier à Kinshasa.

Pour Me Rodrigue, ledit séminaire ne s’est pas tenu parce que le fondateur de Shindokaï Kan, Kansho Gilles Richard qui devait l’animer, n’a pas obtenu de visa d’entrer. Il confirme à L’Avenir que tout était en ordre pour la venue de M. Kansho Gilles Richard à Kinshasa.

En vue de mettre tout en œuvre pour le grand événement prévu à Kinshasa en octobre prochain, à savoir l’organisation du championnat du monde des arts martiaux modernes, il va se déplacer au Cameroun si pas aujourd’hui, dans les jours à venir. Me Rodrigue rassure toutefois les férus de sa discipline que le séminaire sera collé au championnat du monde.

Pour le championnat du monde, sont attendus à Kinshasa entre autres la France, les USA, l’Australie et plusieurs pays africains et asiatiques.

Avant ce grand rendez-vous, un tournoi national est prévu le mois prochain à Kinshasa, afin de permettre à la Fédération de sélectionner les athlètes qui défendront les couleurs de la RDC au championnat du monde.

Me Rodrigue Masuama invite le gouvernement congolais à mettre la main à la poche pour soutenir sa Fédération à réussir l’organisation de deux événements prévus à Kinshasa.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse