Combat Libre: Le séminaire des arts martiaux modernes reporté

par -
0 373

Joint au téléphone hier par le journal L’Avenir, Me Rodrigue Masuama, président de la Fédération congolaise des Combats Libres’’ (FCCL), Sports des Combats et Arts martiaux modernes, a donné la vraie raison de la non-tenue de l’organisation d’un séminaire international des arts martiaux modernes du 06 au 09 juillet 2018 dernier à Kinshasa.

Pour Me Rodrigue, ledit séminaire ne s’est pas tenu parce que le fondateur de Shindokaï Kan, Kansho Gilles Richard qui devait l’animer, n’a pas obtenu de visa d’entrer. Il confirme à L’Avenir que tout était en ordre pour la venue de M. Kansho Gilles Richard à Kinshasa.

En vue de mettre tout en œuvre pour le grand événement prévu à Kinshasa en octobre prochain, à savoir l’organisation du championnat du monde des arts martiaux modernes, il va se déplacer au Cameroun si pas aujourd’hui, dans les jours à venir. Me Rodrigue rassure toutefois les férus de sa discipline que le séminaire sera collé au championnat du monde.

Pour le championnat du monde, sont attendus à Kinshasa entre autres la France, les USA, l’Australie et plusieurs pays africains et asiatiques.

Avant ce grand rendez-vous, un tournoi national est prévu le mois prochain à Kinshasa, afin de permettre à la Fédération de sélectionner les athlètes qui défendront les couleurs de la RDC au championnat du monde.

Me Rodrigue Masuama invite le gouvernement congolais à mettre la main à la poche pour soutenir sa Fédération à réussir l’organisation de deux événements prévus à Kinshasa.

(Antoine Bolia)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse