Colette Loma-Djesa : « la vie de mère n’est pas facile…encore moins lorsqu’on n’a pas de mari »

par -
0 382
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Eduquer les enfants n’a toujours pas été une chose facile pour les parents qui vivent ensemble. Dans une société comme la nôtre, où généralement, ce sont les pères qui ont plus des moyens que les mères, il est difficile pour ces dernières d’assurer l’éducation des enfants lorsqu’elles se séparent de leurs maris. Madame Colette Loma-djesa, secrétaire de Direction à l’Office Nationale du Tourisme et mère de beaucoup d’enfants, a, au cours d’une interview accordée hier jeudi 23 mars au journal l’Avenir, parlé de la femme seule et l’éducation des enfants. Thème retenu pour cette semaine dans votre édition Avenir/Femme.

Journal l’Avenir : étant seule avec des enfants. Comment vous y prenez-vous ?

Colette  Loma-Djesa : il faudrait reconnaitre qu’étant seule avec des enfants, ce n’est pas toujours facile d’assurer une bonne éducation de vos enfants. Dieu aidant, avec ce que je gagne au travail, j’ai les moyens de scolariser mes enfants et je fais de mon mieux pour leur donner l’éducation qu’il faut à la maison. En tant que chrétienne, je les emmène à l’église. Là aussi, ils reçoivent une certaine éducation, dans leurs institutions et même en famille, nous prenons le temps de leur apprendre ce qu’est la vie.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans cette vie de femme seule  avec des enfants ?

C’est vrai qu’il y a toujours des difficultés parce que l’on n’a pas toujours les moyens adéquats. Mais ayant un mari, l’on peut mettre ensemble nos idées, nos efforts, nos moyens et même nos conseils afin de faciliter dans une certaine mesure cette éducation. Cependant, cela n’empêche pas qu’étant dans une famille monoparentale, l’on puisse redoubler d’efforts afin d’y arriver.

Vous remarquerez avec nous que, très souvent dans ce genre de situation, les enfants n’entretiennent pas  toujours de bonnes relations avec leur père. Cela est-il le cas pour vos enfants ?

Non, cela n’est aucunement le cas pour mes enfants. Ils peuvent voir leur père quand ils veulent, puisqu’entre lui et moi, le courant passe parfaitement bien. Je suppose que l’attitude des enfants envers leur père dépend de la relation que les deux parents entretiennent. La  séparation des parents pèse sur les enfants.

Vous n’élevez pas seulement vos enfants, mais également vos neveux, vos nièces ainsi que vos petits-enfants. Recevez-vous de l’aide financière de la part du père de vos enfants ainsi que de ceux des autres ?

Il est vrai qu’avant tout, je les élève avec amour et dévouement de l’aide car chacun est conscient de son devoir et avec tout ce que les enfants peuvent avoir comme besoin, seule, je risquerai de craquer.

Que conseillerez-vous à celles qui sont dans la même situation que vous ?

La vie de mère n’est pas facile, elle l’est encore moins lorsque l’on n’a pas de mari. Sur ce, je conseillerai à celles qui sont dans la même situation que moi, de toujours vouloir cultiver un climat de joie avec les pères de leurs enfants. Elles ne devraient pas vouloir faire payer aux enfants les pots cassés. Elles doivent faire preuve de courage et être travailleuses. Aux veuves, je dirai : bravo, vous êtes les plus fortes !

(Lofoli Gloria/stagiaire Ifasic)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse