Clôture de la 43ème Session à Luxembourg, APF : La Rdc cède le bâton au Canada

par -
0 421
Une attitude d’Aubin Minaku présidant la réunion du bureau de l’APF, vendredi dernier à Luxembourg/Ph. AN
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le canadien Jacques Chagnon, président de l’Assemblée parlementaire du Québec, succède désormais à Aubin Minaku Ndjalandjoko, président de l’Assemblée nationale de la Rdc, à la tête de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). La remise et reprise a eu lieu hier mardi, à l’issue de la 43ème session annuelle de cette institution internationale des pays francophones qui, à l’occasion, célébrait ses 50 ans d’existence. Session tenue lundi et mardi à Luxembourg, ville natale même de l’APF.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) a désormais un nouveau président à sa tête. Il s’agit de M. Jacques Chagnon, président de l’Assemblée parlementaire du Québec au Canada, qui remplace à cet effet, l’honorable président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, Aubin Minaku Ndjalandjoko.

La cérémonie de remise et reprise entre les deux présidents sortant et entrant de l’APF, a eu lieu hier mardi 11 juillet 2017. C’était à l’issue de la 43ème session annuelle de l’APF organisée pendant deux jours au Grand Duché de Luxembourg.

Ouverts lundi dernier, ces travaux se sont clôturés hier mardi. Ils ont été présidés par l’honorable président de l’Assemblée nationale de la Rdc, Aubin Minaku Ndjalandjoko, en sa qualité de président en exercice de l’APF.

Signalons par ailleurs que lundi dernier, la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaël Jean, le Grand Duc de Luxembourg et son Premier ministre avaient rehaussé de leur présence, la cérémonie d’ouverture de cette 43ème session de l’APF. Au cours de laquelle, le président sortant de l’APF a dans son speech, mis un accent particulier sur le thème de cette 43ème Session annuelle, à savoir, « Diversité linguistique, diversité culturelle et identité ».

Aubin MINAKU a souligné par ailleurs qu’un peuple est identifié par rapport à sa langue et à sa culture. Voilà pourquoi, a-t-il indiqué, l’APF unit des nations et parlements du monde ayant en partage la langue française.

Et la journée d’hier mardi a été marquée par la cérémonie de remise et reprise entre les deux présidents sortant (Aubin Minaku) et entrant (Jacques Chagnon) de l’APF.

Un livre et une avenue honorent les 50 ans de l’APF

Luxembourg 1967 – Luxembourg 2017. L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) a donc totalisé 50 ans d’existence ; de l’AIPLF (Association internationale des parlementaires de langue française), en passant par l’Assemblée internationale des parlementaires de la Francophonie, pour enfin devenir l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Il sied de signaler que la 43ème édition de la session annuelle de l’APF a aussi coïncidé avec le jubilé d’or de cette institution internationale francophone qui du reste, est aussi née la même ville du Luxembourg. Et pour marquer cette occasion, le président sortant de l’APF, Aubin Minaku a présidé hier mardi la cérémonie de vernissage du livre intitulé : « l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, de 1967 à 2017 ». Livre qu’il a lui-même préfacé.

Cette commémoration du cinquantenaire de l’APF n’a pas été honorée seulement par le livre, mais aussi à par une rue de Luxembourg qui a été débaptisée le week-end dernier « Rue de la Francophonie ». Et Aubin Minaku Ndjandjoko, le n°1 sortant de l’APF s’y est rendu personnellement visiter le chantier.

« La rue de la Francophonie est un symbole. Parce qu’elle cristallise la rencontre. Cette rue de la Francophonie sera inaugurée dans un cadre qualifié de chantier de la Francophonie. C’est aujourd’hui une réalité parce que nous devons parfaire la mise en œuvre et l’intériorisation des valeurs de la Francophonie chaque jour, comme dans un chantier mis en œuvre par des professionnels », s’est-il confié à la presse.

Des activités préliminaires

Signalons en outre qu’en marge de ces travaux, il s’est tenu toujours à Luxembourg, différentes assises préliminaires, du jeudi 06 au dimanche 09 juillet courant. Tout a débuté avec l’ouverture de la 8ème session de l’Assemblée parlementaire des jeunes, le jeudi 06 juillet 2017. Arrivé le même jeudi dans la ville de Luxembourg, le président de l’Assemblée nationale de la Rdc, Aubin Minaku, a rehaussé de sa présence cette activité.

A 72 heures de l’ouverture solennelle de la 43ème session ordinaire annuelle de l’APF, il s’est tenu le vendredi 07 juillet, la réunion du Bureau de l’APF. Laquelle a été conduite par le président de l’Assemblée nationale de la Rdc et président sortant de l’APF, M. Aubin Minaku Ndjalandjoko.

Et avant le lancement des travaux proprement dits de la session, les parlementaires femmes, constituées en réseau, s’étaient également réunies le samedi 08 juillet 2017. Et le dimanche le 09 juillet 2017, c’était au tour des plénières des commissions de l’APF de se réunir sous la supervision du président sortant de l’APF, Aubin Minaku Ndjalandjoko, qui a également participé à presque toutes les activités préliminaires dans cette même ville de Luxembourg.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse