Clôturant sa 9ème conférence des présidents: L’APF encourage des régimes démocratiques et l’Etat de droit

par -
0 401
Une photo de famille des présidents d’Assemblées et de section de la Région Afrique de l’APF, à l’ouverture de la conférence/Ph. Brams
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ouverts jeudi 23 mars, les travaux de la 9ème Conférence des présidents de l’APF se sont clôturés le vendredi 24 mars 2017 au Fleuve Congo Hôtel. L’objectif était de préparer la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF qui se tiendra au mois de mai prochain à Marrakech au Maroc. A l’issue de cette conférence, les participants des délégations parlementaires de seize pays d’Afrique ont trouvé la nécessité d’exhorter les pays d’Afrique francophone à poursuivre les efforts, en vue d’établir des régimes démocratiques et l’Etat de droit.

Comme d’aucuns ne l’ignorent à ce jour, Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, a abrité pendant deux jours, soit du jeudi 23 au vendredi 24 mars 2017, les travaux de la 9ème Conférence des présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Après la cérémonie solennelle d’ouverture de la Conférence au Palais du peuple, ces travaux se sont déroulés au somptueux cadre du Kempinski Fleuve Congo Hôtel.

Ont pris part à ces assises, les délégations des Parlements du Bénin, du Burkina-Faso, du Burundi, du Cameroun, de la République du Congo, de la Rd Congo (pays hôte), de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Madagascar, du Mali, du Niger, de la République Centrafricaine, du Maroc, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

Cette conférence de deux jours lancée et clôturée par Aubin Minaku Ndjalandjoko, président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo et président en exercice de l’APF, a eu pour objectif de préparer la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF qui se tiendra prochainement au Maroc. Laquelle sera un forum d’échanges entre parlementaires de la Région, a expliqué M. Aubin Minaku, au sein duquel sont examinés les enjeux de la coopération interparlementaire, en général, et de la Francophonie en particulier, tout en veillant sur les questions d’actualité.

Au cours de cette conférence, le président de l’APF Aubin Minaku a restitué les travaux de la réunion du Bureau de l’APF tenue au Québec (Canada) du 1er au 04 février 2017. Ce, avant d’examiner différents points inscrits à l’ordre du jour. Le premier concernait le rapport d’activités de la Région, présenté par la chargée de mission, la députée nationale Géneviève Inagosi qui va le présenter à la 25ème Assemblée régionale moyennant amendements.

Suivi du point relatif à la situation politique et sociale dans les pays de l’espace francophone d’Afrique. Il s’est agi des questions relatives au terrorisme et aux processus électoraux en Afrique francophone. Quant à ces derniers, les participants ont particulièrement débattu les cas du Gabonn de la Rd Congo, de la République centrafricaine et du Burundi.

L’APF pour des régimes démocratiques et l’état de droit

Ayant suivi des exposés, les participants ont jugé nécessaire d’appeler la communauté internationale à accorder le même intérêt à la lutte contre le terrorisme en Afrique que dans d’autres continents ; d’encourager le dialogue entre communautés de la Région, la solidarité entre les pays et la mutualisation des efforts ; de proposer des solutions adaptées aux réalités de chaque pays ; d’exhorter les pays d’Afrique francophone à poursuivre les efforts en vue d’établir des régimes démocratiques, et l’Etat de droit…

Et le point culminant de la conférence était celui en rapport avec la préparation de la 25ème Assemblée régionale de qui se tiendra à Rabat au Maroc, à une date qui sera fixée ultérieurement par la Section marocaine de l’APF. Les deux points inscrits comme matières à débat dans l’avant-projet d’ordre du jour de la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF étant : « Stabilité et bonne gouvernance pour un développement durable et harmonieux en Afrique francophone ? » et « L’entreprenariat en Afrique ; défis et enjeux ».

Les travaux de cette 9ème Conférence des présidents de l’APF se sont poursuivis avec le point en rapport avec la fixation du lieu et de la date de la 10ème conférence des présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’APF. Pour ce faire, la conférence a retenu la candidature du Togo comme pays hôte du prochain rendez-vous.

Tout s’est clôturé par les divers. Avec notamment, le rapport sur l’après COP22 (22ème Conférence des parties des Nations unies contre le changement climatique) tenue en novembre 2016 à Marrakech au Maroc. Lequel rapport a donc recommandé de bâtir de vraies économies ; de former des acteurs économiques et politiques vrais, d’instaurer une vraie démocratie et d’instituer des Républiques vraies, etc.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse