Cinéma: Patrick Kapita prépare « Livuba », un récit autobiographique

par -
0 149

Film congolais écrit et réalisé par Patrick Trésor Kapita Mbaku, « Livuba » sera lancé sur le marché cinématographique mondial l’année prochaine, 2017. Ce digne fils de la République Démocratique du Congo raconte une histoire d’amour autobiographique.

Comédien, metteur en scène et réalisateur, Trésor Kapita a commencé sa carrière de comédien à Kinshasa comme tout le monde à l’école où il a participé dans plusieurs événements scolaires, avant de  s’envoler pour la  Belgique aux fins des études de cinématographie. Il fait un bref passage à l’Académie d’Arts de Mollenbech, où il va se spécialiser dans  le cinéma d’animation. Lors de son séjour à Kinshasa, sa ville natale, il s’est confié à eventsrdc.com.

Parlez-nous de votre premier projet de film Livuba ?

Livuba est une historique, c’est un terme qu’on employait dans notre enfance pour désigner la personne qui prenait sa petite amie, sa copine ou sa femme dans notre langue maternelle le lingala. A l’inverse de Mosindjo chez les femmes qui se laissent prendre leur mari ou copain. Historique, par rapport à Ricky Mavuba, un ancien footballeur Rd congolais de l’As Vita club de Kinshasa des années 70, spécialiste des tirs brossés qu’on appelait Ndoki Ya Ndombe-Sorcier du Pic-, ses tirs brossés, avec l’imagination des Kinois qui ont singularisé le nom Mavuba en Livuba

Est-ce une histoire réelle ou  juste un copier-coller d’un film  existant ?

Mon film est tiré d’une histoire que moi-même j’ai vécue, mais que j’ai essayé de mettre en scène, d’embellir pour pouvoir faire vivre le projet

A quand la sortie officielle ?

La sortie officielle de Livuba est prévue pour l’année prochaine. Elle se fera par différentes activités notamment le spectacle théâtral et ensuite, Livuba, le film. Nous travaillerons pour une division en plusieurs épisodes, maximum 24 à 25 pour faire une saison.

Quelle est la composition de votre équipe de réalisation ?

Non pas seulement entre Congolais, nous travaillons avec RCM, un groupe de jeunes comédiens qui travaille pour promouvoir de jeunes talents et un noyau de quatre acteurs de nationalités diverses.

Un plan de promotion et de commercialisation déjà mis en place?

Un plan de commercialisation n’est pas encore mis en place, mais nous avons un plan de promotion pour faire connaitre le film. Nous parlons déjà de ce projet pour mettre de l’eau dans la bouche du public.

Résumez-nous votre séjour à Kinshasa ?

Pendant mon séjour à Kinshasa, j’ai eu des pourparlers avec certains compatriotes du secteur culturel rd-congolais, notamment l’Institut national des Arts de Kinshasa qui prépare ses cinquantenaires. J’ai aussi parlé des activités du projet Livuba au professeur Yoka Lye Mudaba, le directeur général de cet établissement qui, lui, m’a encouragé.

Pouvons-nous connaître le lieu du tournage de votre film ?

La première partie a été tournée en Europe et la deuxième je pense la tourner à Kinshasa, selon les demandes de mes différents partenaires, mais il y a des prises qui sont prévues. Patrick Trésor Kapita n’est pas venu pour changer l’audiovisuel congolais ; mais plutôt apporter un plus par rapport à ce que j’ai appris en Belgique, partager mes connaissances après treize (13) années vécues à l’été prochaine.

(OM)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse