Chemin de la croix à la paroisse Saint Augustin: Des acteurs ont présenté un spectacle sur les souffrances du Christ

par -
0 339
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La paroisse Saint Augustin de Lemba a organisé, samedi 15 avril, un spectacle illustrant le chemin de la croix du Seigneur Jésus-Christ. C’est le dernier événement qui précède la Pâques

La pièce montre les souffrances du Christ avant sa crucifixion. L’avenue Lombi dans la même commune a été le point de départ de la scène. L’acteur jouant le rôle de Christ était vêtu de robe blanche. Sur son épaule, il portait sa croix et le périple a commencé, avec une grande foule aux alentours qui accompagnait « le sauveur ». Le « Christ » n’était pas le seul acteur du spectacle. Il  y avait à ses côtés des soldats, représentés par leurs vêtements rouges, les pharisiens avec des robes blanches. On a couvert l’acteur d’une couronne faite en rameaux, pour illustrer la couronne d’épines.

Chemin faisant, en quittant l’avenue Lombi, les soldats se mettent  à battre le sauveur de coups de verge de bâton sur un corps qui est coloré en rouge par des tomates. C’était pour produire l’illusion du sang, sur un corps meurtri par le fouet.

Chemin faisant, certaines personnes insultaient, criaient contre lui : « tu disais que tu es dieu, sauve toi », «  tuez-le », « crucifiez-le ». Ils le bousculaient, le lançaient des petites pierres. Arrivé au marché Super Lemba, le condamné fatigué lâche sa croix et tombe par terre. Un membre de l’église se porte garant pour porter la croix (Simon de Cyrène qui porta la croix de Jésus, selon les saintes écritures).

Dans l’enceinte de la paroisse, le lieu où il devrait se faire crucifier, se trouvait une foule qui attendait avec impatience l’arrivée. On y trouvait deux autres brigands qui devaient être crucifiés avec Jésus. Sa robe lui a été ôtée, et les soldats  ont tiré au sort. Ils ont attaché les suppliciés (le Christ et les deux autres condamnés) sur les croix avec des cordes. Quelques minutes après, pour compléter le scenario, l’un des brigands s’est écrié : « Si tu es Dieu, sauve-toi et sauve nous ». Et l’autre le reprend sévèrement : « laisse-le. Nous, nous méritons cette peine, mais lui n’a rien fait ». Il ajoute : «  Seigneur, souviens-toi de moi quand tu seras au paradis ». Jésus lui répond: « aujourd’hui même, tu seras avec moi au paradis ».

(Addy Kitoko, stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse