Charte du Front commun pour le Congo: N. Botakile, C. Kabasele, K. Katoto, G. Kambinga, … rejoignent la barque

par -
0 386
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est le mardi dernier qu’a pris fin la signature de la Charte du Front Commun pour le Congo (FCC). Au cours de cette journée, les chefs des partis et regroupements politiques électoraux, sous l’œil vigilent du comité stratégique,  ont apposé leurs signatures sur ce document, symbole d’une alliance électorale entre l’actuelle Majorité présidentielle, l’opposition et la société civile pour une victoire aux élections du 26 décembre 2018. Parmi les chefs des partis politiques  et  regroupements qui ont signé, figurent en bonne place le député national Noël Botakile qui a tourné le dos au Parti Lumumbiste Unifié (Palu), le frère de Moïse Katumbi, le richissime homme d’affaires Katebe Katoto, Germain Kambinga pour le Centre et Crispin Kabasele Tshimanga, pour le Groupe des partis  indépendants (GPI).

Après avoir posé cet acte fondateur du FCC, les signataires se sont exprimés, notamment M. Crispin Kabasele, Coordonnateur National  du GPI, qui a été le premier regroupement politique congolais à adhérer au Front Commun pour le Congo au lendemain de sa création, est ainsi membre à part entière de cette nouvelle coalition politique congolaise dont le Président de la République, Chef de l’Etat, le président Joseph Kabila Kabange est l’Initiateur et l’Autorité Morale.

Le Groupe des Partis Indépendants remercie sincèrement l’Autorité Morale du FCC pour son implication personnelle dans les démarches qui ont positivement abouti à la signature de ladite Charte par  notre regroupement politique. Cette adhésion est la preuve de l’engagement patriotique du GPI au combat que mène le Président de la République, Chef de l’Etat, pour l’affermissement et la consolidation de l’indépendance nationale.

Force politique de gauche, le GPI estime, avec raison, que le moment est venu pour que la gestion de la res publica réponde aux attentes et aspirations profondes du Peuple congolais qui continue de souffrir depuis l’accession de notre pays à la souveraineté nationale à cause  des ingérences étrangères qui empêchent le décollage de la République Démocratique du Congo. Voilà pourquoi il encourage enfin les Congolaises et les Congolais réunis au sein du Front Commun pour le Congo autour    du Président de la République, à dépasser leurs intérêts égoïstes, à lutter contre la corruption, les détournements des deniers publics, et à combattre le clanisme, le tribalisme, le régionalisme, l’ethnicisme pour mieux servir notre Peuple.

Soulignons qu’après la signature, le 1er juillet 2018  des Forces politiques et sociales signataires de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 et de l’Arrangement particulier du 27 avril 2017, représentés au Gouvernement d’union nationale, la deuxième jour a connu la signature de l’Alliance pour l’Avenir (AA/a) conduite par son n°1, l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, en même temps président du Congrès National Congolais (CNC), parti majeur au sein de la Majorité présidentielle. L’on a aussi enregistré la signature du regroupement PPRD et Alliés, l’AFDC et Alliés, le G18 et Alliés, la Coalition des démocrates, l’Avenir du Congo, l’Action dans l’unité de Didace Pembe, la CCU et Alliés de Lambert Mende, l’AFDC et Alliés, …

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse