Chanteuse en train de s’affirmer: Tatiana Cruz lance bientôt son album « TARGET »

par -
0 125

*L’œuvre bénéficie du génie productif de Fabrice Mbuyulu « Fabregas »

Le mois de mars, dédié à la femme, n’a pas encore fini de livrer ses secrets. Dans le secteur musical, précisément, une chanteuse s’affirme déjà. Il s’agit de Tatiana Cruz, transfuge du Groupe « Rive Droite » de l’excellent chanteur Le Karmapa. Reçue dans le studio de Rtga/World, au cours de l’émission « Succès des Stars », cette congolaise qui porte haut l’étendard de l’Art d’Orphée, a révélé des choses intéressantes. « L’album que je viens de lancer sur le marché des sons et des bacs s’intitule TARGET. C’est un nom anglais qui signifie Objectif ou But. Cet album a eu une particularité, celle d’avoir été lancée le 8 mars, jour caractéristique de la femme : journée internationale de la femme », a-t-elle commencé à dire. Cependant, la chanteuse a laissé entendre qu’avant de lancer officiellement cet album, elle a procédé par une astuce : « j’ai extrait un single de cet album pour une promotion préalable, œuvre consacrée aux hommes qui dressent les mauvais côtés des hommes ». Ainsi, à ceux qui se posent des questions sur l’aspect managérial de cet album de Tatiana Cruz, cette dernière a profité de l’espace lui accordé par « Succès des Stars », le samedi 11 mars dernier, pour révéler une chose : « c’est Fabrice Mbuyulu dit « Fabregas », autre grand artiste Kinois, qui en assure la production, avec sa maison « Wanted Records ». S’agissant de la vente physique de cet opus musical, elle interviendra dès le 8 avril prochain. Ce, bien que la promotion a déjà pris le devant. Une stratégie de marketing propre aux connaisseurs du monde des spectacles. Abordant la zone cachée de ses ambitions, Tatiana Cruz, qui porte déjà la couronne des stars, affirme qu’elle envisage d’être comme « la nouvelle Mbilia Bel ou Tshiala Mwana » en République Démocratique du Congo. Cela ne l’a pas empêché de formuler des souhaits à l’endroit des congolaises : « la parité vise l’égalité des chances et des droits ; pas que la femme soit l’égale de l’homme ! Car des différences constitutives ne manquent pas de distinguer les hommes des femmes ». Bonne carrière et plus de créativités à Tatiana Cruz.

(Tony Nkoko Kuntuala)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse