Chantal Lega : « Je recours parfois à l’automédication, faute de moyens… »

par -
0 591
Ménagère et mère de trois enfants
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’automédication prend de plus en plus de l’ampleur dans la société congolaise. Et elle est surtout pratiquée par les femmes. Voilà pourquoi cette problématique est traitée dans le cadre de notre édition L’Avenir Femme de cette semaine. Pour ce faire, Mme Chantal Lega, femme de ménage et mère de trois enfants dont une fille, a accepté volontiers de répondre aux quelques questions que nous lui avons posées. Ainsi, nous a-t-elle confié que sa pratique très souvent de l’automédication, est conséquente du manque d’argent qu’elle est chaque fois obligée de payer dans des centres de santé ou hôpitaux. Et grâce à son expérience, elle s’en sort avec des remèdes qu’elle a déjà eu à utiliser dans le passé, pour elle-même ou pour ses enfants. Dans les lignes qui suivent, l’entretien qu’elle a bien voulu accorder à L’Avenir-Femme.

L’Avenir-Femme : Est-ce qu’il vous arrive aussi de pratiquer l’automédication ?

Chantal Lega : « Bien sûr que oui. Je recours très souvent à l’automédication, surtout, quand je manque d’argent à payer à l’hôpital. D’ailleurs, comment puis-je me passer de l’automédication, dès lors que les centres de santé locaux exigent toujours beaucoup d’argent ? D’abord pour la fiche, les soins primaires, les examens médicaux et avant d’administrer des soins appropriés. Sans doute, la  situation est très difficile, et l’on s’y adapte. Avec les expériences du passé, il m’arrive de résoudre certains de mes problèmes de santé ou ceux de mes enfants, en recourant directement à l’automédication. Il y a un temps, dans un passé récent, mes enfants tombaient souvent malade. J’ai donc acquiert une certaine expérience des soins qui leur étaient souvent administrés. Voilà pourquoi, aujourd’hui, j’ai de la maitrise pour la prise en charge des petites fièvres ».

Etes-vous consciente ou savez-vous que l’automédication est déconseillée ?

J’en suis consciente. Mais souvent, je n’ai pas de choix. Puisque les moyens font défaut. On a toujours de l’argent pour aller payer à l’hôpital. Je sais pertinemment que l’automédication n’est pas une bonne chose et elle est trop dangereuse. Même si je la pratique, c’est avec beaucoup de prudence. Comme je l’ai dit tantôt, je me sers de mon expérience personnelle du passé, pour essayer de trouver des remèdes à de petites complications de santé similaires. On n’a pas toujours d’argent pour aller à l’hôpital. Vous savez qu’actuellement dans notre pays, avant d’aller consulter un médecin ou un professionnel de santé, il faut de l’argent. Si non, l’on n’a pas droit aux soins médicaux appropriés. C’est vraiment déplorable ! A l’impossible, nul n’est tenu, dit-on. C’est ainsi que plus souvent, je recours à l’automédication, en dépit des dangers que cela présente.

Que dites-vous alors pour de jeunes filles et femmes qui pratiquent l’automédication sans être malades, juste pour besoin de forcer un certain développement corporel ou même pour avorter ?

Dans ce cas vraiment, je déconseille toutes mes sœurs qui pratiquent l’automédication pour se faire grossir ou pour avorter. Les conséquences sont néfastes. Elles s’attirent plusieurs anomalies sanitaires dans leurs corps. Surtout avec l’avortement, elles risquent la mort. L’automédication est une mauvaise chose, certes, mais il ne faut pas en faire trop et en abuser pour autant.

Ne pouvez-vous pas mettre fin à l’automédication ?

Mais pourquoi pas ? Ce n’est qu’une question des moyens. Quand on a un peu d’argent, c’est facile de consulter un médecin et d’aller à l’hôpital. Le besoin, voire l’idéal, c’est d’avoir des soins appropriés. Mais, ces soins médicaux ne sont pas gratuits ; cela nécessite aussi des moyens et pas de petits montants. Il faut que l’Etat congolais fournisse encore beaucoup d’efforts pour assouplir la prise en charge médicale de ses populations. A défaut de cette option, qu’il puisse trouver les moyens de rendre gratuits les soins médicaux des Congolais. Cela est possible.

(Lepetit Baende )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse