CHAN RWANDA: 2016 Ils l’ont fait

par -
0 1010
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Favoris de la 4ème édition Chan 2016, l’équipe de Florent Ibenge a atteint l’Everest du football en corrigeant le Mali (3-0), devant un public congolais à l’unisson, réuni par une seule et même victoire, celle d’un pays tout entier.

Lorsqu’ils sont unis, les Congolais sont congénitalement prédestinés à gagner. Les Léopards le prouvent et sont en droit de réclamer de nous tous une union sans faille pour le dialogue, par amour pour ce beau pays. La deuxième victoire des Léopards dans cette compétition est immense, superbe et bellissime. Elle mérite l’hymne à la joie, à l’euphorie que toute la RDC entonne, avec klaxons, tambours, gratitude et fierté. Et c’est en ce jour de fête et de rassemblement que l’on se rend compte que seul le football est capable d’unir une population, le Congo de Nkimpa Vita, de Simon Kimbangu et de Lumumba.

Les Léopards sont devenus le symbole de l’unité de la Nation, offrant ou faisant découvrir aux Congolais, de toute tendance politique, et ceux de la société civile, que l’on peut être solidaire et différent, vivre et gagner ensemble et donner à la RDC le miroir de l’espoir.

Ce 7 février 2016 restera un jour inoubliable. Le foot congolais s’est hissé sur le toit du Continent. C’est essentiellement le résultat du volontarisme politique du Président Joseph Kabila, qui a mis les moyens nécessaires pour remettre son pays dans le sens de la gloire qui lui est destinée par Dieu. Les Léopards, les nouveaux maitres du football africain, ont gagné leur crédibilité auprès des grandes nations du football.

Dès le coup de sifflet final, partout dans le pays, les rues ont été prises d’assaut par la liesse ; le nom de Kabila scandé ; une nuit de folie, une nuit de fête, une nuit d’hystérie collective. La bande à Ibenge n’a pas fait seulement soulever une coupe, elle a fait lever tout un peuple pour l’unité autour d’une seule chose : la joie de vivre et de gagner ensemble. L’exploit, réalisé à Kigali, restera à jamais gravé dans les mémoires collectives.

Le Congo attend célébrer et acclamer le retour au pays des champions : Ça sera la plus grande fête du pays depuis bien longtemps. On s’attend à une marée humaine sur la route de l’aéroport de Ndiji. On s’attend à l’utilisation des superlatifs les plus savants pour qualifier le sacre des Léopards au point qu’il est permis d’espérer que le 7 février devienne un jour férié parce qu’il consacre la suprématie de la nation congolaise sur le foot africain.

Critiqués en début de la compétition, réduits au rang d’une sélection qui n’avait pas de jeu, les Léopards se sont ressaisis en finale et ont déployé un jeu redoutablement efficace. Ils peuvent pousser un ouf de soulagement. Ils ont lutté, sous la pluie, comme des vaillants guerriers, pour réaliser un exploit historique. Les jeunes maliens ont été humiliés. Ils ont concédé une défaite 3-0, la plus douloureuse de leur parcours en CHAN.

Avec succès, Les Léopards d’Ibenge partent favoris pour toutes les prochaines compétitions africaines. Avec raison.

(Jules Kidinda)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse