Centres de santé dans la périphérie de Kinshasa: Le Japon au chevet de la Croix-Rouge de la Rdc

par -
0 802
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ambassadeur du Japon en République démocratique du Congo, M. Shigeru Ushio a procédé, ce mardi 12 janvier 2015, à la signature d’un accord de don avec M. Dominique Lutula Kitoko, Président nationale de la Croix-Rouge de la Rdc. Ce, dans le cadre de l’Aide non-remboursable aux Petits projets locaux (APL).

Ce projet porte sur l’installation de 200 kits des lampes solaires, fabriqués par l’entreprise japonaise Yuasa, en faveur de 100 centres de santé dans les zones périphériques de la ville de Kinshasa. Objectif : améliorer l’accès à ces centres de santé pendant la nuit.

Ces kits sont également équipés d’une branche USB permettant de charger des appareils électroniques comme le téléphone portable. Ainsi, ce projet va-t-il offrir aux habitants locaux un service de chargement de téléphone portable dont la vente sera la mise en réserve de fonds à utiliser pour l’entretien. Ce qui permettra de rendre le projet plus durable.

Pour rappel, le Japon appuie déjà le secteur de la santé en Rdc sur le plan bilatéral. C’est le lieu d’épingler entre autres l’envoi d’experts au ministère de la Santé publique, et la construction d’un nouveau bâtiment de l’INPESS, qui a déjà été inauguré en 2014.

Dans le cadre du micro-projet également, l’ambassade du Japon a financé la construction d’un Centre de santé à Kisenso, exécutée par les Médecins d’Afrique. Plus récemment, elle a signé avec les Cliniques universitaires de Lubumbashi un autre projet de partenariat public-privé, portant sur l’installation d’un incinérateur médical, fabriqué par l’entreprise japonaise Stella.

L’ambassadeur s’est félicité de constater que la qualité des produits japonais comme des véhicules de marque Toyota ou des moteurs Yamaha et tant d’autres, est appréciée par les Congolais.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse