Centenaire Papa Dialungana Kiangani: Les préparatifs vont bon train à l’Eglise Kimbanguiste

par -
0 744
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’église Kimbanguiste va célébrer ce 25 mai 2016 le Centenaire de Papa Dialungana Kiangani à Nkamba. Ici sur place à Kinshasa, au Centre d’accueil Kimbanguiste, les choses se bousculent pour réussir cette grande fête qui marque la naissance de l’un des piliers de cette église planétaire. Conférences, mobilisation, sensibilisation, … rien n’est laissé hasard pour commémorer cette date aussi spéciale.

Dans son intervention lors de la dernière rencontre avec les fidèles de cette église au Centre d’Accueil le samedi 30 avril dernier, le Révérend Ndungi Mayilu a évoqué la genèse de cette fête de Noël du 25 mai. Il a expliqué en ces termes en se basant sur Luc 1-26, que l’ange a visité Marie au sixième mois, qui n’est pas à comprendre selon le calendrier Julien mais selon celui des Juifs. Il a affirmé que dans la logique biblique de l’évangile de Luc, le sixième mois en question est  à fixer à partir du mois d’avril. Tout en essayant de démontrer selon ce calendrier, après 9 mois de grossesse, c’est au mois de mai qu’il est né, Jésus Christ. C’est-à-dire, la grossesse qui commence au mois de septembre (Eloul) ne pourra naitre qu’au mois de mai (IYYAR). A tel enseigne, a-t-il ajouté, il faut directement exclure le mois de décembre qui vient qu’en 4ème position sur les mois de la grossesse.

C’est ainsi, a-t-il souligné, que toutes les fois que l’église kimbanguiste célébrait la Noël le 25 décembre, son Eminence Diangeda Kuntima Joseph ne cessait d’ironiser, «  en décembre, nous mangeons et buvons en criant Noël, mes enfants aux jours qui viennent je vous révèlerai la vraie date de naissance de Jésus Christ et pourtant elle est dans la bible », a-t-il cité. C’est à partir de là que le 25 mai a été retenu comme la date où Jésus Christ naquit à Bethléem de Judée.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse