Cent jours du Gouvernement Samy Badibanga: Michel Bongongo, Pierre Kangudia, Léonard Shé Okitundu se démarquent

par -
0 321
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est aujourd’hui  que le Président de la République, conformément à sa promesse faite à la Nation devant le Congrès,  doit nommer un nouveau Premier ministre, en vue de la mise en œuvre de l’accord de la Saint-Sylvestre. Le Sondage Echos d’Opinion se permet, grâce à un travail fouillé, d’évaluer le travail, mieux les cent jours du Gouvernement Samy Badibanga. Ici, trois ministres sortent du lot. Il s’agit du Professeur Michel Bongongo Ikoli Ndombo, actuel ministre d’Etat, ministre de la Fonction Publique, Pierre Kangudia, ministre d’Etat en charge du Budget, et Léonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre, ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale. Ils sont suivis d’Emmanuel Shadari, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur. Lambert Mende Omalanga, Communication et Médias. Stève Mbikay, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Pierre Anatole Matusuila. Justin Bitakwira, Relations avec le Parlement. Henri Yav Mulang, Finances, et Félix Kabange, Affaires Foncières.

Pendant que le peuple s’attendait à la présentation du bilan de cent jours du Gouvernement Samy Badibanga Ntita, le Président de la République a pris de court tout le monde en annonçant la nomination d’un nouveau Premier Ministre dans 48 heures. Cela dans la volonté de mettre en œuvre l’accord du 31 décembre 2017 conclu entre la majorité, le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement, l’Opposition signataire de l’accord de la Cité de l’U.A, la société civile non signataire et signataire.  Cependant, Echos d’Opinion qui s’est assigné la mission de tâter les pouls de l’opinion congolaise par le baromètre populaire a précédé tout le monde pour essayer de connaitre comment les Congolais ont apprécié les actions accomplies par chaque membre du Gouvernement Samy Badibanga durant les cent jours qui se sont écoulé de la gestion du pays au quotidien.

Le professeur Michel Bongongo, Ministre d’Etat en charge de la Fonction Publique obtient 86,8% des suffrages et occupe la première place du classement. A son crédit l’on retient : des innovations qui dureront dans le temps par la proposition de la création de la Caisse de retraités de la fonction publique et le dégèle de la mise à la retraite par l’approche participative, entrainant celui de la promotion et du recrutement de manière à donner de l’emploi aux jeunes au chômage. Pierre Kangudia, Ministre d’Etat en charge du Budget vient en seconde position avec 80%. Il doit sa place grâce à la revue à la hausse du Budget général réaliste de  manière à atteindre les objectifs du Gouvernement dans le délai tout aussi réaliste et de mobiliser les moyens pour la tenue des élections en ce qui concerne ce qui est prévu pour cette année.

Léonard Shé Okitundu garde ses 79%et arrive au 3ème choix de Congolais. Il est très apprécié pour avoir redonné du tonus à la diplomatie RD-congolaise et réussi à convaincre la communauté internationale à procéder à l’évaluation de la présence de la Monusco pour voir cette question en termes d’efficacité des opérations et obtenir des résultats escomptés. Ramazani Shadari, 4ème :68,5%. Les Congolais ont apprécié sa volonté d’éteindre les foyers de tension qui écument la RDC par le dialogue en priorité plutôt que la solution policière et judiciaire qui pourront toujours intervenir en soutien plus tard si les préconisations actuelles venaient à échouer. Cinquième, Lambert Mende 63% des suffrages. Le Ministre de la Communication et Médias que beaucoup surnomme « le bouclier de la RDC » doit son choix à sa promptitude et l’efficacité avec laquelle il s’y prend pour faire entendre le point de vue du gouvernement et à défendre la nation.

Stève Mbikayi, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire : 60%.Cette sixième place du palmarès, Stève Mbikay l’obtient grâce à sa gestion du secteur de l’Enseignement Supérieur et Universitaire par l’approche participative en allant à l’écoute de responsables, corps enseignant et étudiants des universités ainsi que les Instituts d’enseignement supérieur. Pierre Anatole Matusuila, 7ème : 57,5%. La réactivation du méga projet de  Grand Inga a été très appréciée par la frange  de l’opinion congolaise qui a accordé ses suffrages au Ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques. L’achèvement de 3ème, 4ème et 5ème phases du barrage d’Inga dotera le pays d’une importante source non polluante d’énergie électrique. Sa construction augmentera la capacité du pays à recevoir l’implantation des industries en tous genres et l’exportation du courant électrique une source intarissable des revenus en devise du pays.8ème : Justin Bitakwira, 55%. Le Ministre chargé des Relations avec le Parlement voit sa côte quasiment se stabilisée. L’élu d’Uvira est perçu par la frange qui lui est favorable comme celui qui privilégie le dialogue pour trouver solution aux problèmes du pays. Henri Yav Mulang : 54%. On reconnait au Ministre des Finances qui arrive en 9ème position, la sensibilisation des travailleurs et des responsables ainsi que l’appel leur lancé pour  que tous travaillent dans le respect de l’éthique et des valeurs professionnelles en vue de parvenir à une augmentation sensible des recettes budgétaires. Félix Kabange Numbi, Ministre des Affaires Foncières : 51%. La campagne de sensibilisation qu’il avait menée à travers les diverses circonscriptions foncières en vue de mettre fin à l’anarchie qui règne dans le secteur et, aussi la détermination affichée de récupérer les concessions volées de l’Etat, lui ont valu de se maintenir au Palmarès.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse