Célébration eucharistique en mémoire de P.E Lumumba: Mgr Marcel Utembi salue la mission leur confiée par J. Kabila

par -
0 559
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

17 janvier 1961-17 janvier 2017, soit 56 ans après, la République Démocratique du Congo s’est souvenue de son tout Premier ministre et « héros national », Patrice Emery Lumumba, assassiné le 17 janvier 1961 au Katanga. Pour ce faire, une messe d’action de grâce a été dite en la Cathédrale Notre Dame du Congo de Lingwala. Sous la supervision de l’archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, cette messe a été marquée par la présence de plusieurs autorités politiques et sociales, entre-autre, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, le Premier ministre Samy Badibanga, le Président de la Cour Constitutionnelle, le Procureur général près la Cour Constitutionnel, le Président du Conseil Economique et Social, la Présidente de la Fondation « Mzée Laurent Désiré Kabila » et bien d’autres. L’on a aussi noté la présence des membres de la famille biologique du feu le Premier ministre, Patrice Emery Lumumba. L’officiant du jour, Monseigneur Marcel Utembi, président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), a déclaré que le cœur de Patrice Emery Lumumba était rempli de l’ardent amour de la Patrie. C’est ce qui fait qu’il soit compté parmi les « pères de l’indépendance de la RDC ». Pour Marcel Utembi, l’écoute attentive de la parole de Dieu doit éveiller la conscience des Congolais afin de les pousser au changement et à l’action pour transformer cette société qui a ainsi glorifié Dieu. « Entant que chrétien, croyant, mais aussi entant que citoyen, homme et femme de bonne volonté, nous avons chacun et chacune en son rang, le devoir impérieux d’accomplir les œuvres de bonté, de justice, de paix et de solidarité envers nos frères et sœurs notamment les plus vulnérables et démunis qui sont très nombreux dans notre pays. Nos héros nationaux ont eux aussi démontré le sens d’humanité et de service envers les prochains et envers tout notre pays. C’est une des raisons pour laquelle nous tenons à nous souvenirs d’eux pour que leurs mémoires demeurent à jamais vives et inoubliables dans nos esprits et dans notre pays (…)», a déclaré le président de la CENCO. Il n’a pas oublié de rappeler le message du Pape François lancé aux Congolais en décembre dernier, exhortant les Congolais à multiplier des initiatives qui promeuvent la paix sociale. « Prenons à cœur cet appel », a-t-il ajouté.

S’adressant aux acteurs politiques et sociaux en dialogue politique depuis le 1er septembre 2016 et présents dans la salle, Monseigneur Marcel Utembi les a félicités pour avoir offert, le 31 décembre 2016, un plus beau et précieux cadeau de Noël et de nouvel an au peuple congolais. Ce, en signant solennellement l’accord politique, global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa. « Maintenez vite cet élan qui vous anime désormais vers la réconciliation nationale et vers une sortie pacifique de crise. Entant qu’ambassadeurs du Christ, prince de la paix, faites en sorte que l’année 2017, année électorale dans notre pays, ne soit plus une année de malheur mais plutôt une année de bonheur et des bienfaits accordée par le Seigneur », dixit Marcel Utembi.

 

Des gerbes de fleurs déposées au monument Lumumba

Comme d’habitude et depuis plusieurs années, après la messe dite en la cathédrale Notre-Dame du Congo, la commémoration officielle du 56ème anniversaire de la mort de feu l’ancien Premier ministre Patrice Emery Lumumba (1925 – 1961), s’est poursuivie au monument du héros national, érigé à l’Echangeur-Limete. Ici, c’était juste la cérémonie du dépôt des gerbes de fleurs. Laquelle a été présidée par le président de l’Assemblée nationale, M. Aubin Minaku Ndjalandjoko, représentant personnel du Président de la République.

A ce titre, il était le tout premier à se recueillir au monument de Lumumba et à déposer sa gerbe de fleurs. Après lui, c’était le tour du Premier ministre Samy Badibanga, accompagné des membres du Gouvernement.

La cérémonie s’est poursuivie avec le dépôt des gerbes de fleurs, tour à tour, par le président du Conseil économique et social de la République, les membres des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, les députés et sénateurs, le doyen du corps diplomatique, les membres du Cabinet du Président de la République, le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), les chefs des institutions d’appui à la démocratie, et les officiers généraux des FARDC et de la Police nationale congolaise (PNC).

A son tour, le vice-gouverneur de la ville-province de Kinshasa, M. Clément Bafiba, s’est fait accompagner des membres de l’exécutif provincial pour aller déposer des gerbes de fleurs. Et puis, la cérémonie a continué avec les familles dignitaires, notamment celle de feu le Président de la République M’Zee Laurent Désiré Kabila, d’Antoine Gizenga Fundji et enfin celle de feu le Premier ministre Patrice Emery Lumumba qui a clôturé la partie consacrée à des officiels.

Toutefois, la continuité du dépôt des gerbes de fleurs s’est faite librement pour tout le monde. Signalons qu’il y avait là un public mixé de la population curieuse, des militants des partis politiques, des autorités et officielles, etc.

Plusieurs grands partis politiques du pays n’ont pas manqué ce grand événement national, retransmis en direct à la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), en marquant ainsi leur présence avec les drapeaux à côté des drapeaux officiels du pays. Parmi lesquels, il y a lieu de signaler la présence très remarquée du Congrès national congolais (CNC) du député national Puis Muabilu Mbayu Mukala, qui a même déposé sa gerbe de fleurs sur laquelle était inscrite : « P.E. Lumumba, le CNC ne t’oubliera jamais ». A côté du CNC, il y avait entre autres, le PPRD, l’AFDC, le PALU, le CCU, le MSR, l’UNADEF, l’UNADEC, l’UDPS, etc.

(Bernetel Makambo et Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse