Célébration du 55ème anniversaire de l’indépendance au Kongo Central

par -
0 596
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Célestin Mbuyu magnifie l’ingéniosité de Joseph Kabila

Le demi-siècle plus cinq de la célébration de l’accession de la République Démocratique du Congo a vécu dans toutes ses couleurs dans la province du Kongo central. Une première dans l’histoire politique de la République qu’un tel évènement soit commémoré dans cette province, histoire et symbole de la nation congolaise.

Cette grande commémoration riche en signification n’a pas laissé indifférent le député national Célestin Mbuyu. Nos fins limiers l’ont approché dans son hôtel à quelques heures de son retour dans la capitale congolaise. Après avoir conféré en tête-à-tête avec Nestor Diambwana, vice-gouverneur honoraire de la Banque Centrale du Congo où ils ont rafraichi leurs vieux souvenirs du temps qu’ils étaient étudiants à l’Université de Lubumbashi, le député national s’est exprimé en ces termes : « Nous avons célébré avec faste ces 55 ans de notre indépendance. Le message du Gouverneur Jacques Mbadu était riche en signification ; vous avez vu comment nos forces armées et les forces vives du Kongo central ont manifesté et il a fallu même qu’on interrompe le défilé puisqu’il y avait un monde impression », a-t-il dit.

Pour lui, le fait de célébrer les 55 ans au Kongo central, cela dénote que seul Kinshasa ne suffit pas seulement pour recevoir ces genres d’évènements. Depuis l’avènement de Joseph Kabila à la magistrature suprême, les festivités marquant la commémoration de l’indépendance du Congo, sont organisées dans toutes les provinces dans un système rotatif. « Tout le monde s’est mobilisé pour célébrer cette fête nationale qui marque notre souveraineté internationale », note le député national.

Kongo Central, terre symbole et historique

Le fait de célébrer cet évènement dans le chef-lieu même de la province du Kongo central, regorge beaucoup de significations pour la postérité, a dit Mbuyu Célestin. En effet, le Kongo Central est la première province qui a donné à la République Démocratique du Congo son tout premier président de la République ; elle est aussi la province qui abritait les premières capitales, notamment Vivi et Boma. « Le fait de célébrer ici au Kongo central nous permet aussi de nous souvenir du premier politicien, en l’occurrence Joseph Kasa-Vubu aux côtés de Lumumba, Bolikango, Albert Kalonji, Antoine Gizenga, Jason Sendwe, Kimba, Moïse Tshombe, Justin-Marie Bomboko, Iléo qui constituent la mémoire de nos premiers politiciens qui la plupart d’entre eux n’étaient pas universitaires comme nous, mais qui ont fait de grandes choses par leur lutte qui nous a octroyé cette liberté que nous célébrons aujourd’hui»,a-t-il rappelé.

Quant à la symbolique de cet évènement dans la province du Kongo central alors que, dans le temps anciens la commémoration était focalisée seulement à Kinshasa, à en croire le député Célestin Mbuyu, le Congo de Joseph Kabila est en pleine évolution, en plein développement. « Dans le temps, on voyait seulement Kinshasa, la capitale, parce que toutes les conditions étaient réunies, mais aujourd’hui toutes les provinces sont en même de rivaliser avec la capitale de part les infrastructures hôtelières, vous avez vu ici à Matadi comment tous les hôtels sont pleins. Pour le président Kabila, c’est ça le défis à relever », a-t-dit.

Retombées économiques

La province du Kongo Central, plus précisément la ville de Matadi a tiré les dividendes économiques. Partant de l’occupation des hôtels où toute la crème politique s’est focalisée, les journalistes, les ambassadeurs, les artistes ont pris d’assaut les hôtels. L’occupation de ces infrastructures n’est pas gratuite. On y paie la chambre, la restauration. Bref, l’argent a circulé dans cette ville. Au-delà de l’hôtel, il y a la nourriture qui a été achetée, le transport a été emprunté, le carburant a été vendu, les cartes de télécommunication ont été achetées. « Tous les hôtels ont été occupés, ce qui a fait que ça soit un grand évènement du fait que les hôtels étant pleins, les choses pendant ces deux ou trois jours ont été vendues. L’économie pendant cette courte durée a marché plus que chaque jour. Tout celui qui est venu a pu laisser quelque chose en achetant un bien ici à Matadi», a expliqué le député national Célestin Mbuyu. Outre ceux qui sont venus de Kinshasa et des autres provinces, il y a ceux des villages et cités environnants qui se sont déplacés pendant cette courte durée de la commémoration de l’accession à la souveraineté nationale et internationale. Il affirme par voie de conséquence que le président de la République Joseph Kabila tient à relier les provinces par la commémoration de cet évènement dans toutes les provinces, ce qui symbolise l’unité et la paix.

(Depuis la ville portuaire de Matadi, Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse