Célébration du 08 mars en RD Congo: Les femmes qui comprennent doivent intensifier la sensibilisation

par -
0 475
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au moment où le monde entier s’apprête à célébrer  la journée internationale de la femme, en République démocratique du Congo, beaucoup de femmes ignorent encore  le sens de cette journée.

Le 08 mars est- elle une date où tout est permis pour les femmes ? C’est seulement ce jour-là que les femmes défilent à travers la ville en pagne, comme pour promouvoir le port des pagnes dans la culture congolaise ? Au sein de la communauté congolaise, il n’y a que celles qui sont instruites qui ont une idée sur cette date qui est depuis un certain temps encrée dans la mémoire des Congolaises. L’occasion faisant le larron, ces dernières ne cherchent qu’à faire entendre leurs voix. Jusqu’à ce jour, l’importance de la date du 08 mars n’est toujours pas expliquée en long et en large à toutes les couches de la population congolaise. L’avantage d’une telle démarche serait de l’amener à s’imprégner des fondements de cette célébration, pour permettre aux femmes de comprendre qu’elles ont encore beaucoup de problèmes qui nécessitent des solutions. Et elles ne devraient donc pas perdre de vue qu’elles sont appelées à s’affirmer comme actrices de leur propre réussite.

En sillonnant les rues  de la capitale congolaise, la journée du 08 Mars  est perçue comme une occasion pour les femmes de se mettre en pagne comme la coutume africaine l’exige, et de faire la fête.

En cette journée, toutes les femmes doivent s’habiller décemment c’est – à – dire en pagne, estime une opinion. Pour un autre, elles doivent fêter son indépendance vis–à-vis des hommes. Les uns et les autres confondent le sens de cette journée que les Nations Unies ont initiée depuis 1977, ou un mouvement de femmes américaines qui cherchaient à revendiquer leurs droits.

Qu’est-ce qui se passe le 08 Mars de chaque année dans le monde ?

Mme Aminata Luena (ménagère) : Je sais que c’est la date où l’humanité célèbre la femme. C’est une journée où les femmes congolaises doivent  s’habiller en pagne.

Rufine Kabula (étudiante à l’ISP/ Gombe) : Le 08 mars de chaque année, le ministère du genre organise un défilé sur le boulevard triomphal auquel prennent part des femmes de différents horizons. Elles sont toutes habillées en pagne imprimé avec le thème de l’année. cette conception est partagée par Eveline Sueka, une ménagère, rencontrée au centre-ville de Kinshasa.

En effet, la plupart des femmes pensent la même chose sur la célébration de la journée du 08 mars.

Qu’est-ce qui fait que le sens de cette journée ne soit pas bien comprise par les Congolaises ? Pourquoi cela est ignoré de celles qui sont pourtant censées maitriser les grandes lignes de la date du 08 mars ?

Ce n’est pas possible que depuis toutes ces années que la RDC célèbre cette journée, les femmes ne puissent pas mieux comprendre ce que la date du 08 mars représente dans le combat de la femme.

Le ministère de la Femme, Famille et Enfant qui a la responsabilité de promouvoir la femme congolaise, est donc interpellé. Il doit jouer son rôle, non seulement celui de sensibiliser les femmes sur leur combat et leurs desiderata mais aussi de leur expliquer pourquoi la date du 08 mars a été instituée. Quelle a été la motivation ? Tout, en effet, concourent à la promotion de la femme, qu’elle soit Africaine, Européenne, Asiatique, Américaine ou Océane.

Les Congolaises ont le droit de comprendre et de s’imprégner des enjeux de cette date. A côté des festivités marquant la célébration proprement dite, il est nécessaire que la ministre de la Femme, Famille et Enfant puisse multiplier de stratégies devant lui permettre de mobiliser davantage les femmes de différentes couches de la population, question de les amener à intérioriser le combat de la femme congolaise.

Pour ce qui est  de la parité 50/50 tant réclamée par les femmes, beaucoup plus en Afrique, la confusion qui y règne doit être bannie par les autorités compétentes qui sont censés éclaircir les choses à ce sujet, que la parité est du côté plus professionnel que conjugal.

L’homme et la femme disposent tous des compétences acquises dans les mêmes écoles et universités qui doivent être prise en compte sur le plan professionnel.

Quid de la parité dans le contexte conjugal

Dans le foyer, l’homme reste le chef de la famille et les deux partenaires se complètent. Il n’est pas normal de brandir le sujet de la parité au sein du foyer.

Au regard de la sous-représentation de la femme congolaise dans les institutions de la République, il y a lieu que les femmes puissent se lever ensemble, main dans la main, pour réclamer notamment leurs droits de revoir à la hausse leur quota aux postes de décisions, le droit de vivre et autres.

Les quelques femmes qui se retrouvent dans le Gouvernement et au parlement sont minoritaires et leur voix ne se fait pas vraiment entendre, elles doivent davantage sensibiliser celles qui ne sont pas actives dans la vie politique, pour les y intéresser à faire avancer les choses.

Il est regrettable de constater que malgré les efforts fournis par un groupe de femmes ayant compris qu’il était temps de se prendre en charge, les mêmes problèmes persistent. Les violences faites à l’endroit des femmes se multiplient sous diverses formes. Il y a celles qui ont le courage de dénoncer, tandis que d’autres ont encore peur de lever la voix et de dire à tout le monde qu’elles sont victimes.

La femme congolaise doit se montrer capable de faire entendre sa voix par des moyens légaux. Elle doit éviter le favoritisme, privilégier la méritocratie et comprendre son combat, pour bien s’armer et lutter jusqu’au bout.

(Maguy Mbuku Muzembe, RTGA World)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse