Célébration de la Journée mondiale sans tabac, OMS : le tabac tue plus de 7 millions des personnes par an

par -
0 375
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La consommation de tabac tue plus de 7 millions de personnes chaque année dans le monde, a alerté ce mardi 30 mai 2017 l’OMS, appelant ainsi à interdire sa promotion et à augmenter les taxes sur ces produits.

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, l’Organisation Mondiale de la Santé a publié un rapport évaluant le coût sanitaire et économique du tabac et, pour la première fois, son impact  environnemental.

Chaque année, plus de 7 millions de personnes meurent du tabagisme, contre quelque 4 millions au début du XXIe siècle, selon les nouveaux chiffres de l’OMS.

Le tabagisme représente également un lourd fardeau économique pour la planète : son coût (en termes de dépenses de santé et de perte de productivité) est estimé à plus de 1.400 milliards de dollars (1.250 milliards d’euros), soit 1,8 % du produit intérieur brut (PIB) mondial.

“Le tabac est une menace pour nous tous”, a déclaré la directrice générale sortante de l’OMS, Margaret Chan, dans un communiqué.

« Néanmoins, s’ils prennent des mesures drastiques de lutte antitabac, les gouvernements peuvent préserver l’avenir de leurs pays en protégeant les  consommateurs et les non-consommateurs de tabac contre ces produits mortels, en générant des recettes visant à financer les services de santé et les autres services sociaux, et en préservant leur environnement des ravages causés par le tabac”, souligne-t-elle.

D’après le rapport, les déchets du tabac représentent le type de déchet le plus répandu dans le monde, et “contiennent plus de 7.000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent l’environnement, y compris des substances cancérogènes”.

La culture du tabac est également partiellement responsable de la déforestation. Un arbre est perdu pour chaque 300 cigarettes, écrivent les experts.

Selon l’OMS, le tabac pourrait provoquer au cours du XXIe siècle jusqu‘à un milliard de morts dans le monde.

Pour venir à bout de ce fléau, l’agence spécialisée de l’ONU plaide pour des “mesures fortes”, comme l’interdiction du marketing et de la publicité, le conditionnement neutre et

l’interdiction dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail”.

Comme l’explique le Dr Oleg Chestnov, sous-directeur général de l’OMS, “l’une des mesures de lutte antitabac les moins utilisées, mais néanmoins les plus efficaces, pour aider les pays à répondre à leurs besoins en matière de développement consiste à accroître le prix du tabac et les taxes sur ces produits”.

Par contre, une opinion pense que la meilleure mesure de lutte contre le tabac, est d’interdire la fabrication des cigarettes partout dans le monde étant donné les mesures déjà envisagées telles que l’augmentation de prix du tabac et l’augmentation des taxes sur ces produits ne sont que des mesures subjectives.

Cette opinion semble être une illusion pour ceux qui y pense car les bailleurs de fonds de sociétés de fabrication de tabac vont  user de leurs pouvoirs pour maintenir leurs sociétés de tabac en vie, indique un responsable d’une société de relais de tabac à Kinshasa.

Des mesures appropriées devront être prises afin de mettre un terme au cycle des morts dues à la cigarette. Les fumeurs actifs détruisent, sans le savoir, les fumeurs passifs qui sont victimes de cette coloration inouïe causée par la non application des mesures conséquentes qui devront viser les vraies sources que sont des usines de fabrication des cigarettes.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse